Butembo: début du listage des contacts du patient testé positif d’Ebola à Goma

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Dans les villes de Beni et Butembo, l’équipe de la réponse à l’épidémie d’Ebola a lancé depuis lundi 15 juillet l’identification des cas contacts du pasteur atteint du virus Ebola et découvert à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, le dimanche 14 juillet dernier. Le coordinateur de la riposte contre Ebola à Butembo et environs l’a dit à la presse locale le mardi 16 juillet. C’était après la présentation sur la situation épidémiologique aux chefs de cellules de la ville.

Dans son intervention, le Docteur Justus N’sio affirme avoir reçu une liste d’environ 300 personnes contactes de la part de la communauté qui a accueilli la victime. Leur vaccination a débuté ce mardi, a-t-il annoncé.

« Le travail est fait de façon séquentielle. Je salue donc le travail qui est fait par les équipes de Beni d’abord. A Beni, on a retracé toute l’histoire et on a fourni l’effort pour identifier tous les contacts. Et ici à Butembo, nous saluons la collaboration du Pasteur et la communauté qui avait reçu ce cas. Ils ont été collaborant et ils nous ont donné la liste d’environs 300 personnes qui ont été en contact avec la personne avec ce cas là. Et nous avons commencé depuis hier [Ndlr: lundi] la décontamination, la vaccination», a-t-il fait savoir.

Il a poursuivi :« Et nous demandons à toutes les personnes qui étaient avec lui parce qu’il était pasteur, il semblerait qu’il aurait imposé les mains sur certaines personnes. Ceux qui se reconnaissent être des contacts, elles sont les bienvenues pour la vaccination et pour les interventions de santé publique».

Évacué le matin de lundi à Butembo, l’une des zones touchées par la dixième épidémie d’Ebola, le pasteur est décédé en cours de route à hauteur de Musienene, une localité située à une dizaine de kilomètres au sud de Butembo. Avec plus de 1000 décès au Nord-Kivu et en Ituri, les mouvement des populations restent l’un des facteurs clés pour propager la maladie vers les milieux non contaminés.

Djiress BALOKI depuis Butembo

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

filer vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp