Butembo: les médecins suspendent leur mesure de mouvement de grève

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

L’ordre des Médecins de Butembo décide de ne plus continuer leur mouvement de grève tel qu’annoncé le week-end dernier. Ces soignants notent des avancées significatives dans l’arrestation de leurs collègues.

Il s’agit des Docteurs Hypolite Sangala, Luendo Paluku et Gilbert Kasereka, tous arrêtés dans le cadre des enquêtes sur le meurtre du Dr Richard Muzoko de l’OMS en avril dernier.

À travers leur communiqué de ce mardi, les blouses blanches estiment que leur démarche sollicitant la mise en liberté provisoire ou en résidence surveillée de leurs collègues n’est pas à lier à un quelconque refus de la procédure judiciaire, ni publicité, ni pression contre la justice.

«Nous ne nous inscrivons pas en faux contre la procédure judiciaire, ni publicité, ni pression contre justice. Le souci était de sauvegarder la dignité des médecins détenus par rapport aux conditions et au lieu de détention », clarifient les médecins, qui notent parmi les avancées, « le confrère malade est transféré dans un hôpital de la place où il a commencé à bénéficier des confrères.

En suspendant leur mouvement de grève, la corporation des médecins affirment avoir mis en place une équipe de suivi pour la matérialisation des promesses de la mise en liberté provisoire et/ou résidence surveillée de leurs confrères.

«Aux autorités de faire diligence pour l’organisation du procès afin de clarifier les choses dans un délai raisonnable », souhaitent-ils, tout en menaçant de retirer leur mesure de suspension de grève, une fois les compromis ne seront pas respectés par les autorités.

Pour rappel, le Docteur Richard Muzoko avait été tué en avril 2019 en ville de Butembo, l’une des zones touchées par la dixième épidémie d’Ebola. Le meurtre avait eu lieu alors que la victime tenait une réunion d’évaluation des activités de la réponse dans l’enceinte des Cliniques Universitaires de L’UCG dans l’aire de santé Vutsundo, située dans la partie Ouest de la ville.

Djiress BALOKI depuis Butembo

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

filer vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp