Congo-Brazzaville: levée d’immunité des députés Christel et Claudia Sassou-Nguesso accusés détournement de fonds publics

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Une dizaine d’organisations de la société civile congolaise, pilotées par l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH), ont exigé samedi 17 août la levée de l’immunité parlementaire ainsi que l’ouverture d’une enquête parlementaire et judiciaire contre Denis Christel Sassou-Nguesso et Claudia Sassou-Nguesso, fils et filles du président congolais et tous deux députés.

Le 6 août, l’ONG a, dans un rapport rendu public mardi, accusé le fils cadet du président congolais, Denis Christel Sassou-Nguesso, 44 ans, d’avoir détourné à son profit plus de 50 millions de dollars de fonds publics en 2014. Selon une autre enquête de Global Witness publiée en avril, sa sœur Claudia Sassou-Nguesso, 47 ans, aurait reçu près de 20 millions de dollars de fonds publics apparemment détournés et utilisés pour l’achat d’un appartement de luxe dans le Trump Hotel & Tower à New York.

La déclaration de cette plateforme d’organisation de la société civile a été lue samedi au cours d’un point de presse par Trésor Nzila, directeur de l’OCDH.

Nous, organisation de la société civile, nous réservons le droit de déposer plainte contre ces présumés criminels financiers…

Avec RFI

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

filer vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp