Afrique: bienvenue à la Zone de la libre échange

0
160

Ratifiée par 34 pays et signée par 54, la Zone de libre-échange continentale africaine ( ZLECAf) est enfin une réalité. Elle est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2021.

Seul l’Érythrée se désolidarise du bloc. L’événement a été annoncé lors d’une cérémonie de l’Union Africaine en visioconférence à partir du Ghana à Accra.

La ZLECAf devra soulager environ 1,3 milliard de personnes, dans un bloc économique de 3 400 milliards de dollars.

Le magazine New african souligne que progressivement, les barrières tarifaires et non tarifaires devraient s’estomper progressivement, et disparaître à la longue. Tout ne va pas se faire par un coup de baguette magique. Les pays devront négocier entre-eux pour trouver la bonne mesure pour une libre circulation des biens.

New african estime que la suppression quasi totale des taxes douanières sur les biens et services ne pourra être abolie que dans les quinze ans à 85% ou 90%.

« Une nouvelle Afrique émerge avec un sentiment d’urgence et un objectif et une aspiration à devenir autonome », a déclaré le président du Ghana, Nana Akufo-Addo.

Le rapport Afreximbank a publié en décembre dernier l’évolution du commerce africain. On note que l’Afrique du Sud est le pays qui a le plus contribué au commerce intra-africain en 2019, avec 23 % des échanges.

Ce rapport stipule aussi que le plus grand bond est venu de la RD Congo, qui est devenue le deuxième acteur du commerce intra-africain, totalisant 10,4 % du total des échanges.
Le Nigeria s’est classé au troisième rang, avec 7%.

Christiane MUNOKI EKAMBO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here