Covid-19 : Béatrice Lomeya a échangé sur la situation de la femme et l’éradication de la pauvreté avec le Réseau des femmes d’Afrique Francophone

0
202
Béatrice Lomeya Atilite, en visioconférence avec le Réseau des femmes d'Afrique Francophone, le 22 décembre 2020

La pandémie de la COVID 19 qui sévit actuellement à travers le monde met en recul l’exécution de  plusieurs programmes étatiques, des organisations internationales et nationales  notamment le programme des Objectifs du Développement Durable (ODD). En effet, à cause de cette pandémie, la réalisation des ODD présentent d’énormes car les activités se ralentissent, cela n’empêche pas tout de même les états membres d’atteindre les objectifs du programme de développement durable à l’horizon 2030.

C’est dans ce cadre que le Réseau des femmes d’Afrique Francophone pour l’atteinte des ODD s’est réuni mardi 22 décembre dernier par visioconférence autour du ministre d’État congolais de la coopération Internationale, intégration régionale et Francophonie, Pépin Guillaume Mandjolo.

La ministre d’Etat en charge du genre, enfant et famille, Béatrice Lomeya Atilite a également participé à ces échanges. Ladite réunion a eu pour objectif l’adoption et la validation des outils  des Objectifs du Développement Durable pendant la COVID 19, car les activités se ralentissent. En prenant la parole, Béatrice Lomeya  a déclaré : «  rien ne peut freiner leur détermination collective à offrir des meilleures opportunités à tous , de créer de l’espoir pour des millions des  femmes  à mettre fin à l’extrême pauvreté et offrir à tous un avenir meilleur ».

La patronne  du genre a également épinglé le contenu de la quatrième réunion du comité technique spécialisé de l’Union Africaine sur l’autonomisation de la femme et l’égalité Homme et Femme. Elle a également parlé des résolutions du programme de Beijing +25 sur l’élimination de toutes les lois  et pratiques discriminatoires à l’endroit de la femme et la fille en vue d’accélérer les ODD.

Toujours dans son allocution, la ministre d’État du genre, enfant et famille a rappelé l’engagement pris par 193 États membres de l’organisation des Nations-Unies qui avaient adopté unanimement en septembre 2015 le programme de développement durable à l’horizon 20230 intitulé « Agenda 2030 ».  Le but de cette initiative est d’éradiquer la pauvreté et assurer la transition vers le développement durable à travers le monde et la République Démocratique du Congo (RDC). Il sied de souligner que la RDC s’est engagée  à mettre œuvre cet agenda  des ODD à l’horizon 2030.

Christelle LABU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here