Kinshasa : 200.000 morts dans le monde, la Cenco prévient et sensibilise les journalistes sur la lutte anti-tabac

0
145
Des participants à l'atelier de formation sur la lutte anti-tabac ( des journalistes et des expers de la Cenco) au centre Béthanie à Kinshasa

La Conférence Épiscopale Nationale du Congo ( Cenco) a organisé à travers son Bureau de Liaison avec le Parlement (BLP), un atelier de formation autour du thème: »La fiscalité du tabac en RDC ».

 Me Eugène Ngabu, expert de la CENCO sur les questions de lutte anti-tabac ( à droite) et Jean-Paul Mulianga, Directeur du Bureau de Liaison avec le Parlement/CENCO, ( à gauche).

Cette séance de formation et d’information organisée à l’intention d’une trentaine des journaliste s’est déroulée ce samedi 5 juin 2021, au Centre Béthanie dans la commune de la Gombe.

Une vue des journalistes à l’atelier de la Cenco sur la lutte anti-tabac

L’objectif pouursuivi est de sensibiliser le public sur la nature toxique et les effets néfastes des produits du tabac et ses dérivés. Ce plaidoyer est à sa 2e phase et il est financé par la Fondation Bill Gates.

 Patrice Milambo, Directeur du Programme National de Lutte contre les toxicomanies ( à gauche) et  Me Eugène Ngabu, expert de la CENCO sur les questions de lutte anti-tabac.

Ce projet tombe à point nommé à cette ère où le tabac pose des sérieux problèmes sur le plan sanitaire, social économique et environnemental.

Une étude de l’Organisation Mondiale de la Santé ( OMS) fait état d’environ 200.000 personnes qui meurent dans le monde à cause du tabac. Une autre étude révèle l’existence de 1,3 milliard fumeurs dans le monde.

Pour Patrice Milambo, Directeur du Programme National de Lutte contre la toxicomanie et les substances toxiques, « l’augmentation de la taxe sur le tabac reste le moyen le plus efficace pour diminuer la consommation du tabac ».

En sa qualité d’expert, il a énuméré les maladies causées par la consommation régulière du tabac notamment les maladies vasculaires, les maladies cardiaques, les cancers de poumons, le cancer de l’utérus, le cancer du coeur et le cancer de la bouche. Il n’a pas omis de souligner que le tabac provoque un décès toutes les 6 secondes.

A l’issu de cet atelier, plusieurs plusieurs perspectives ont été émises entre autre l’élaboration du Plan Stratégique de lutte anti-tabac, la constitution d’un réseau de professionnels des médias pour la lutte contre le tabac et des séances d’information sur la consommation du tabac.

Ben Noto

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here