Taxe sur le téléphone en RDC: Augustin Kibassa avec sa taxe de trop qui étouffe

0
101
Augustin Kibassa Maliba, Ministre RDCongolais des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l'information et de la Communication, (PT-NTIC)

L’avènement de la nouvelle sur le téléphone instaurée par le Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la Communication,   (PT-NTIC), Augustin Kibassa vient encore étouffer le contribuable RDCongolais déjà asphyxié par une multitude des taxes.

S’agit-il d’une taxe pour renflouer les caisses de l’état ou les poches d’un ministre ? Une taxe de trop qui selon les spécialistes ne contribue en rien à la lutte contre la contrefaçon.

Toujours obstiné dans sa logique, Augustin Kibassa Maliba a refusé la proposition louable de la  GSMA pour  un système standard lié à la certification des appareils mobiles. Il  tient mordicus à lancer le fameux RAM  dès ce jeudi 24 septembre 2020.

Seulement 60 jours pour se mettre en ordre, faute de quoi votre téléphone est « coupé », hors service. Zéro téléphone est égal à diminution des transactions financières, une porte ouverte à la pauvreté.

A travers les transactions monétaires via mobilephone, on assiste à la lutte contre la pauvreté. Preuve éloquente d’une énième souffrance imposée au peuple congolais par Augustin Kibassa.

Par ailleurs, pour un téléphone contrefait, qui peut représenter un danger pour son utilisateur, le cher ministre vous laisse tranquillement deux ans sans bouger le doigt.

A quoi ressemble cette lutte contre la contrefaçon ?  Autant dire que le seul intérêt est de se faire rapidement de l’argent.

L’on se souviendra que sur les antennes d’une radio à Kinshasa,  le dimanche dernier, le Ministre  Augustin Kibassa s’est fait avoir. Il a eu du fil à retordre pour justifier cette nouvelle imposition.

  Foudre OTSHUDI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici