Barrage hydroélectrique de Busanga: la société civile salue l’ouverture d’un dialogue entre parties prenantes

0
33

Dans un communiqué de presse rendu public le vendredi 31 juillet 2020, les organisations de la société civile congolaise saluent l’engagement du gouvernement provincial dans l’ouverture d’un dialogue entre les parties prenantes.

Le dialogue amorcé va décrisper les relations restées tendues entre les deux parties(autorité provinciale et communauté locale)  suite à la décision de  démolition des maisons dans les villages autour du barrage hydroélectrique de BUSANGA, dans la province du Lualaba.

Cependant, les  organisations de la société civile notent qu’en dépit du dialogue engagé, il n y a pas jusque-là, une solution satisfaisante pour les communautés impactées par le projet Hydroélectrique de Busanga.

Elles souhaitent rencontrer le Ministre la semaine prochaine avec une feuille de route en vue de se mettre d’accord sur les conditions de sortie de crise.

Il est essentiel de souligner qu’un délai supplémentaire d’une semaine, a été donné pour vider les litiges relatifs au processus de délocalisation.

« Nos organisations estiment qu’il est nécessaire pour la société SICOHYDRO et l’Etat Congolais de vider préalablement les diverses réclamations des cultivateurs ainsi que des propriétaires des maisons concernées », indique la société civile congolaise.

Condition sine qua none à toute initiative allant dans le sens d’expulser les communautés impactées.

Tout compte fait, les  organisations signataires du communiqué de presse, rappellent  au gouvernement provincial de Lualaba, qu’il est du devoir des pouvoirs publics de protéger et de défendre non seulement les investissements privés et publics mais aussi, et surtout, les droits des populations congolaises.

 

 Foudre OTSHUDI

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici