RDC: des employeurs étrangers contribuent au développement socio-économique des populations

    0
    367

    À en croire des experts RD-congolais en droits des affaires, depuis quelques décennies, les effectifs d’étrangers travaillant en République démocratique du Congo ainsi que leur part dans la population active est en constante augmentation.

    Cependant l’importance et la composition de la présence étrangère restent très variables selon les provinces et les secteurs d’activités. On constate une grande concentration du personnel expatriés dans les villes de Kinshasa, Lubumbashi, Kolwezi et Goma.

    Sans nul doute, cela a largement contribué au développement socio-économique de la RDC. Les principaux employeurs de main d’œuvre étrangère en RDC, le secteur minier et le secteur des organisations non gouvernementales ne sont pas épargnés. Malgré le taux élevé du chômage à Kinshasa, capitale RD-congolais, des jeunes kinois arrivent à émerger grâce aux offres d’emplois des ONG étrangère oeuvrant en RDC. « Je travaille avec une ONG étrangère de la place depuis 5ans, j’ai pu me marier et aujourd’hui père de deux enfants. C’est déjà un record pour moi », confié un jeune homme kinois qui a requis l’anonymat.

    D’un côté, des femmes kinoises nourrissent leurs familles grâce aux boulangeries des étrangers qui leur paient en terme de pourcentage. Interrogée, une vendeuse des pains appelé « Pain victoire » une firme d’un sujet libanais, a laissé entendre: » mon mari ne travaille plus, et c’est grâce ce boulangerie que mes enfants sont à l’université et ils sont bien nourris ».

    Pour ce, la législation sociale congolaise a ainsi posé des règles pour encadrer l’emploi des étrangers en République démocratique du Congo, dans l’optique de la protection de la main d’œuvre locale.
    René KANZUKU

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here