Afrique : « Discrimination positive en financement pour les femmes »,(BAD)

0
142
Les femmes entrepreneures du continent créent des entreprises plus rapidement que partout ailleurs dans le monde.  Dans la plupart des pays, elles représentent au moins 30 % des entreprises officiellement enregistrées.

Pour booster leurs entreprises, la Banque africaine de développement (BAD) a mis en place l’initiative « Discrimination positive en matière de financement pour les femmes d’Afrique-AFAWA-».

« Elles sont les moteurs essentiels et importants d’une croissance économique durable et d’une prospérité générale et inclusive.  Par conséquent, avoir pour objectif de développer notre continent sans elles, n’aurait économiquement aucun sens », a déclaré Marieme Esther Dassanou , coordinatrice de l’initiative AFAWA.

Il s’agit d’une initiative phare dont l’objectif est de combler le déficit de financement de 42 milliards de dollars américains qui pèse sur les femmes entrepreneures d’Afrique.

Prospérité générale et inclusive

« En prenant en compte l’économie informelle, on pourrait facilement affirmer que ce sont les femmes qui ont la plus grande représentativité dans le secteur des PME »,a souligné la coordinatrice de l’initiative AFAWA.

A travers ce programme, la Banque compte débloquer jusqu’à 5 milliards de dollars de financement au cours des six prochaines années en faveur des femmes entrepreneurs.

La banque déploie des outils financiers associés à une assistance technique aux institutions financières pour leur permettre de mieux répondre aux besoins des WEB.

En outre, le programme « Discrimination positive en matière de financement pour les femmes d’Afrique » fournit un renforcement des capacités des femmes entrepreneures pour les aider à améliorer leur rentabilité et leur « bancabilité ».

Marieme Esther Dassanou a dirigé auparavant les programmes en faveur de l’inclusion des femmes dans les secteurs de l’assurance et des finances de la Société financière internationale (IFC).

AFAWA est une initiative panafricaine lancée en mai 2016 par la Banque africaine de développement lors de son Assemblée annuelle tenue à Lusaka, en Zambie, pour promouvoir un financement inclusif axé sur les femmes d’Afrique afin de les aider à libérer leur potentiel en matière d’entrepreneuriat.

Christiane MUNOKI EKAMBO

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici