RDC: « Des femmes sont violées et tuées et cela doit cesser », Marie-Josée Ifoku sensibilise à la place Sainte-Thérèse à Ndjili

0
260

C’est sous un soleil ardent du samedi 3 avril, que l’association Sans But Lucratif « Ekoki Inatosha » a organisé une marche pacifique pour réclamer la paix à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Marche Pacifique du mouvement « Inatosha » de Marie-Josée Ifoku dimanche 4 avril pour exiger la paix en RDC

Vêtues de noir et foulards blancs sur la tête, plusieurs femmes et hommes sont sorties dans la rue pour soutenir cette action de sensibilisation. Ladite marche avait pour point de départ la commune de Masina Siforca pour chuter à la Place Sainte Thérèse dans la commune de Ndjili. Très réputée pour accueillir des meetings politiques, la place Sainte Thérèse était déjà inondée par une grande foule aux alentours de midi.

Prenant la parole, Marie José IFOKU, présidente de cette association n’a pas hésité à lancer haut et fort le message central de son action « Ekoki ». Dans un ton ferme et détermination, elle s’est exprimé en ces termes: « Nous, femmes et mamans Congolaises, nous ne devons pas seulement réclamer la parité mais nous devons réclamer la paix à l’Est de la RDC. Des femmes sont violées et tuées et cela doit cesser ».

Cest en ces termes que se résument cette journée. Le mouvement que soutient Marie-josée est déterminée à crier haut et fort sa désapprobation face actes des violences que subit la population de la RDC dans sa partie orientale. D’autres actions de sensibilisation sont prévues à travers la capitale et à l’intérieur du pays afin de booster les actions déjà entreprises par le mouvement Ekoki.
Cette association a vu le jour le 15 mars 2021 sous l’égide de sa fondatrice Marie-José IFOKU, seule femme candidate à l’élection présidentielle 2018.

Ben NOTO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here