RDC : Face aux crises récurrentes, les femmes de Lamuka décident de sauver la république

0
113

Les femmes parlementaires de la coalition LAMUKA ont organisé une journée de réflexion sur le thème : « Femmes parlementaires, débout pour sauver la république ».

Elles se sont réunies à l’occasion du premier salon des Femmes parlementaires de LAMUKA qui s’est tenu ce vendredi 24 juillet au CEPAS, à Kinshasa.

A l’issue de cette réunion, les sénatrices et députés de Lamuka ont décidé de mettre sur pied une plate-forme dénommée « Cadre de Concertation des Femmes Parlementaires de LAMUKA », en sigle CFPL.

Sous la modération de la sénatrice, Eve Bazaïba, les participants à ce forum ont cogité sans complaisance sur la situation générale du pays, gangrenée par des crises multiformes.

Une situation qui devient de plus en plus chaotique, au regard des différentes discordes entre les partis aux pouvoirs, révèlent les participantes à ce salon.

Elles ont dénoncé tous les maux qui rongent le pays et qui risquent de faire chavirer le navire.

Il s’agit notamment des détournements faramineux des deniers publics par les gouvernants. Elles ont également souligné la gestion calamiteuse de la pandémie du Covid-19 sans donner des solutions réelles.

Pour les femmes parlementaires de Lamuka, la crise de confiance entre les alliés politiques au pouvoir FCC/CACH et UDPS/UNC/  ne fait que raviver des conflits,  l’insécurité et la haine.

En outre, elles appellent la population à la vigilance face aux discours tribaliste et séparatiste qui ont élus domiciles.

Elles haussent le ton et  Invitent la coalition FCC-CACH à prendre ses responsabilités face à la situation chaotique du pays. Au terme de cette réunion de grande envergure, Olivier Kamitatu, porte-parole de Lamuka a transmis les encouragements de Moïse Katumbi aux femmes du CFPL.

Ce dernier a déclaré que les femmes parlementaires de Lamuka sont déterminées à faire la différence en portant haut et fort la voix du peuple.

Christiane MUNOKI EKAMBO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici