France: les joueuses de football sont moins payées que leurs homologues hommes

TOPSHOT - France's defender Wendie Renard celebrates after scoring a penalty kick during the France 2019 Women's World Cup Group A football match between Nigeria and France, on June 17, 2019, at the Roazhon Park stadium in Rennes, western France. / AFP / FRANCK FIFE

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Lors de la coupe du monde féminine de football 2019, Johan Roblin a écrit sur LCI que les footballeuses gagnent en moyenne 96% moins que leurs homologues masculins. Malgré le développement du football féminin, les inégalités en matière de salaire entre les joueuses et les joueurs restent vertigineuses.

Sans compter les écarts criants entre joueuses selon les clubs. Le même maillot, la même passion mais pas le même salaire. Ce n’est un secret pour personne : les footballeuses gagnent beaucoup moins d’argent que les footballeurs.

Malgré une augmentation du montant des droits TV et l’implication grandissante des sponsors, les ressources économiques tirées du football féminin demeurent largement inférieures au foot masculin.

Selon une étude de l’Observatoire des inégalités en 2017, dont les chiffres ont été confirmés à LCI, les femmes touchaient 96% de moins que les hommes. Dans les autres secteurs, ce chiffre – encore trop élevé – tombait à 22% (18,5% en 2019).

Ainsi, en France, Ada Hegerberg, joueuse la mieux payée de D1, et par extension de tout le football féminin, avec 400.000 euros brut par an à l’OL, gagne environ 100 fois moins que Neymar, joueur le mieux payé de Ligue 1 avec 36 millions d’euros brut annuels au PSG.

Avec 3.069.520 euros brut mensuels, soit environ 100.000 euros par jour, il ne faut donc que quatre jours au Brésilien pour supplanter le salaire annuel de la première Ballon d’Or, que l’on ne verra pas fouler les pelouses françaises cet été.

Pour LCI, Yohan ROBLIN

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

filer vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp