Report du Grand Prix de Russie: Ella Békalé Eric, président de la FAIBA s’explique

0
962

Dans une interview exclusive, Son Excellence Ella Békalé Eric Richard, Président de la Fédération Africaine et Iles de la Boxe Arabe (FAIBA) nous livre les causes du report du « Grand prix de Russie ». Cette compétion sportive internationale prévue pour le mois d’avril a été reportée en juillet 2021. Ella Békalé Éric est également vice-Président de la Fédération Internationale de la Boxe Arabe, ( FIBA).

Journaldesnations.net:

Quel est l’apport de la FAIBA pour l’Afrique?

Ella Békalé Éric Richard:

La FAIBA apporte beaucoup à l’Afrique. En ce qui concerne par exemple le gala de Moscou, tout est pris en charge par la FAIBA. La FAIBA va accompagner l’Afrique dans le développement de la Boxe Arabe à travers les stages. Là, nous avons mis en place des directeurs techniques. Il s’agit précisément d’un Directeur technique de la FAIBA, un Directeur technique Adjoint et aussi, des directeurs techniques de Zone. Donc toutes ces personnes vont contribuer à la formation des entraîneurs, à mettre en application la politique de formation pour le développement de la Boxe Arabe. Donc nous allons accompagner les fédérations locales de façon à ce qu’elles puissent s’émanciper du mieux que nous pourrons. En fait, notre rôle est de faire en sorte que ce sport puisse bien tisser ses racines au niveau de l’Afrique et que nous puissions avoir un maximum de licenciés pour être les meilleurs au monde. C’est l’objectif qu’ on s’est assigné et nous voulons qu’ à travers la Boxe Arabe, l’Afrique puisse être un modèle

Journaldesnations.net :

A quoi est dû le report du tournoi préalablement prévu en avril à Moscou?

Ella Békalé Éric Richard:

Le report du Grand prix de Russie est dû à la montée vertigineuse de la deuxième vague du corona virus. Donc c’est pour raison sanitaire. C’est ainsi que les médecins spécialistes de la Russie ont jugé très risquant de pouvoir faire le gala en cette période de la montée de la deuxième vague. Parce que c’est quand même 2000 personnes qui allaient se rendre à Moscou venant de 160 pays. Ainsi, il y avait la crainte de contamination entre toutes ces personnes. Vous imaginez un peu. Le sport est là pour le bien-être, pour donner la santé et non pour rendre les gens malades. Donc pour toutes ces raisons, l’idéal était de reporter puisque tous les spécialistes sont optimistes que dès le mois de juin la vie normale va certainement reprendre. Les confinements laisseront place aux déconfinements etc. Donc Nous suivons leurs conseils. Depuis un an c »est eux qui dictent comment on doit vivre aujourd’hui. Depuis la pandémie ce sont les médecins qui nous dirigent avec les politiques et quelles conduites tenir. Et les politiques ont décidé là-bas qu’ il fallait reporter. Donc malgré notre bonne volonté, Je pense que l’idéal est d’écouter les conseils. Et nous pourrions le faire dans de bonnes conditions et ça permet à tout le monde de mieux se préparer .

Journaldesnations.net:

La date du report coïncide avec les jeux olympiques à Tokyo, événement sportif d’envergure qui n’admet pas toute autre compétition sportive, qu’ en pensez-vous?

Ella Békalé Éric Richard:

Oui c’est vrai que les jeux olympiques commencent le 23 juin je crois et se terminent le 8 juillet, je pense. Par ailleurs, de notre côté, nous allons commencer le 27 juillet pour terminer le 10 Août. C’est à peu près la même période mais que cela ne tienne. Tout le monde est pour les jeux olympiques et ça fait deux événements d’envergure pour le grand public. Ce n’est pas mauvais. Au moins, ils vont pouvoir suivre les jeux olympiques et en même temps ils vont pouvoir regarder les reportages sur la Boxe Arabe. Ce n’est pas incompatible car ça ne se passe pas dans le même pays et voire dans le même continent. Donc on va faire le taffe. Donc ce n’est pas incompatible.

Journaldesnations.net:

Quel appel à l’endroit des Opérateurs économiques
Africains afin de saisir cette intéressante opportunité d’affaires avec le monde arabe et Russe?

Ella Békalé Éric Richard:

Bon, je dirai aux opérateurs économiques africains de saisir la balle au bond. C’est une opportunité qui tombe du ciel, il est important de pouvoir la saisir. Là, nous avons un report jusqu’ en juillet. Donc, on a pratiquement trois mois et demi, voir quatre mois. Ils ont le temps d’affiner leurs projets pour devenir des projets crédibles, des projets porteurs d’emplois. C’est mon souhait parce que je veux qu’ à travers tous les financements et partenariats qu’ils vont signer à Moscou. En contrepartie, ils essaient de trouver les activités porteuses d’emplois dans leurs différents pays de façon à pouvoir permettre aux jeunes africains de trouver du travail parce que avec la pandémie, vous imaginez que beaucoup des jeunes sont dans des situations précaires. Et si on a des opérateurs économiques très forts qui vont pouvoir renforcer leurs entreprises systématiquement ça va créer d’emplois pour nos jeunes. L’ objectif à travers cette opération aussi, il est d’éviter que nos jeunes africains traversent la mer en bateau pour aller en aventure en Europe. Et pour éviter ces genres d’immigration, il faut avoir des entrepreneurs très forts .

Journaldesnations.net

Quels conseils pouvez-vous donner aux jeunes ?

Ella Bekabe Eric:

Quand on aura les entrepreneurs très forts dans nos différents pays les jeunes auront des modèles . Ils vont comprendre qu’ ils n’ont pas besoin de voyager pour s’enrichir. Et depuis le pays d’origine si on travaille bien, on peut réussir parce qu’ ils auront des modèles, ils auront des entrepreneurs très forts à l’instar de ceux qui sont au pays qui se sont épanouis, qui sont des milliardaires. Parce que pour le moment ils ont comme modèle de réussite que les hommes politiques. Il est temps de travailler dans notre pays pour avoir les entrepreneurs forts de façon à pouvoir servir de modèle à ces jeunes et cela va leur éviter de traverser la mer pour aller en Europe dans les conditions que nous connaissons tous.

Journaldesnations.net :

Excellence Éric Ella Békalé merci

Ella Békalé Éric Richard:

Je vous en prie, c’est moi qui vous remercie pour l’opportunité que vous me donner de pouvoir parler de la Boxe Arabe.

Propos recueillis par Francisco Lawson ( au Bénin).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here