Insécurité à Kananga: la LUCHA exige la démission du maire de la ville

0
655

Une quinzaine de militants du mouvement de Lutte pour le changement (LUCHA) ont été dispersé ce vendredi 12 février par la police dans la ville de Kananga, chef lieu de la province du Kasaï Central. A travers une marche pacifique, les partisans de la Lucha sont descendus dans la rue pour interpeller les autorités au sujet de l’insécurité persistante dans la province.

La marche des militants de la LUCHA, soutenus par plusieurs centaines de jeunes, est partie du rond-point notre dame. Au boulevard, en face de l’immeuble immo Kasaï, les manifestants se sont heurtés aux éléments de la police, qui les ont dispersés et un d’entre eux poignardé et a été acheminé à l’hôpital général de Kananga.

« On nous a tabassé et un d’entre nous poignardé », signale un militant. Et d’ajouter: « Ça nous étonne du fait que nous avons un effectif important des gens de services de sécurité alors que, lorsqu’il s’agit de sécuriser la population, cet effectif-là disparait », a-t-il fustigé.

Christiany TSHILANDA ( correspondant à Kananga)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here