Beni : répression violente d’une manifestation de la Lucha, des interpellés et des blessés

0
288

Jeudi 15 avril, une manifestation pacifique des militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement-Lucha a été violemment réprimée par la police et l’armée dans la ville de Beni (Nord-Kivu), témoigne Clovis Mutsuva de la Lucha.

« 2 militants sont blessés. L’un est à l’hôpital général de référence de Beni et l’autre à l’hôpital Gracia dans le quartier Motongé. 6 autres dont 3 filles et 3 garçons ont été copieusement tabassés, fouettés puis arrêtés », ajoute-il.

La nouvelle mobilisation populaire s’inscrivait dans la série de leurs actions de 10 jours « d’exiger le retrait des casques bleus de la Monusco de la RDC suite à leur inertie », dans la restauration de la paix à Beni où des civils sont massacrés par des rebelles des forces démocratiques alliées (ADF).

« Nous étions en train de manifester pacifiquement pour dire à Bintou Keita de pouvoir plier bagages avec tous ses hommes. Ils doivent quitter la zone de Beni, parce que la Monusco est inactive ici », explicite à journaldesnations.net Clovis Mutsuva.

Alors : « Nous faisons un effort de respecter les dispositifs légaux de notre pays, mais la police n’arrive pas à respecter les mêmes textes, et ça c’est grave. Nous demandons à cette police de pouvoir libérer immédiatement tous ceux-là qui ont été arrêtés arbitrairement », martèle cet activiste.

Ce même jeudi, un jeune d’une vingtaine a été tué par balle au cours des échauffourées avec des éléments de la police dans la commune rurale d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni. Là-bas, des jeunes se sont mobilisés pour la énième fois dans la rue en vue « d’exiger la paix dans cette partie de la RDC et le retrait des soldats onusiens de l’Est ».

Djiress BALOKI ( correspondant au Nord-Kivu)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here