Butembo : poste de contrôle de Kangothe attaqué par des maï-maï

0
288

Le maire adjoint de Butembo demande à la population de collaborer avec l’appareil sécuritaire pour « endiguer les groupes armés autour de la ville » dans la province du Nord-Kivu, à l’Est de la RDC.

Message lancé dimanche 28 mars après l’attaque des présumés miliciens mai-mai, qui a ciblé à 1 heure du matin de dimanche, le poste de contrôle de Kangothe à l’entrée Nord de Butembo sur la route nationale n°2.

« Nous appelons la population à collaborer parce que certainement avec tout ce qui s’est passé lors des altérations entre les forces de sécurité et l’ennemi. Il y a des blessés que l’on peut retrouver par-ci par-là dans des centres de santé soit dans des maisons. Il est important que nous puissions avoir toutes les dénonciations », plaide Kambale Tsiko Patrick.

A l’issue de la réunion extraordinaire du comité urbain de sécurité, le bilan de trois morts a été confirmé sans toutefois évoqué les 3 armes de type A47 emportés par les assaillants, d’après une source concordante.

A en croire l’autorité urbaine, les victimes sont « un policier, un militaire et un assaillant ». « La manière dont ils ont opéré, nous pousse à croire que depuis un certain temps les bandits s’en prennent à nos forces de l’ordre soit pour chercher la manière à se ravitailler en armes, ou alors pour défier l’état », explique Tsiko Patrick.

Selon une source sécuritaire, les présumés miliciens maï-maï se sont repliés à Butuhe, un village situé à une dizaine des kilomètres à l’Ouest de Butembo. ”Des dispositions utiles sont mises en place pour « éradiquer l’activisme des milices autour de Butembo », assure-t-il. En dépit de l’attaque, le trafic routier entre Butembo et d’autres agglomérations du Nord est resté opérationnel.

Djiress BALOKI ( correspondant au Nord-Kivu)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here