Covid-19 : la BAD mobilise plus de 13 millions de dollars pour soutenir la riposte dans les pays du CEMAC et la RD Congo

0
457

Depuis l’apparition de la pandémie du Covid-19 en Afrique, la Banque Africaine de Développement ne cesse d’allouer des fonds en vue réduire la propagation dans tout le continent. Selon un communiqué de l’agence APO, la BAD vient encore de faire un geste salvateur. Elle a accordé le 2 juin dernier à Abidjan, un financement de 13,55 millions de dollars américains pour soutenir la lutte contre la pandémie de la Covid-19 au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale-CEMAC- et RD Congo. A ce jour, 13 177 patients infectés ont été recensés dans la zone CEMAC-Cameroun, Centrafrique, Congo, Guinée équatoriale, Tchad- pour 322 décès et 5 419 guéris. En RD Congo, 3 763 cas de Covid-19 ont été enregistrés, dont 81 décès et 521 guéris. L’appui financier de la Banque comprend un don de l’enveloppe régionale du Fonds africain de développement-FAD- de 10,88 millions de dollars en faveur de la CEMAC. En outre, l’assistance de la Banque comporte un don du FAD de 1,22 million de dollars en faveur de la RD Congo, ainsi que deux dons en faveur du Tchad, de 330 000 dollars du FAD et de 1,12 million de dollars du pilier III de la Facilité d’appui à la transition –FAT-. En avril dernier, la Banque Africaine de développement avait également crée un fonds de 10 milliards de dollars en faveur des gouvernements et secteurs privés de l’Afrique. A cette occasion Adesina, président de la BAD avait déclaré : « L’Afrique est confrontée à d’énormes défis budgétaires pour agir efficacement face à la pandémie de coronavirus ». L’APO note que le fonds alloué à la CEMAC ainsi qu’à la RD Congo prévoit notamment la fourniture d’équipements de protection aux agents de santé, la mise à disposition de kits sanitaires et de kits de test, la fourniture d’ambulances médicalisées aux structures sanitaires. Il prévoit également la formation des agents communautaires pour la recherche et le suivi des contacts et la sensibilisation des populations sur les mesures de prévention. L’appui aux structures de santé sera fait pour la prise en charge des cas, notamment les cas sévères. Un soutien à la résilience des systèmes de santé et des populations au Tchad, en RDC et en République centrafricaine est également inclus dans le programme ainsi que la rénovation et l’équipement des laboratoires et centres de santé.

Ben NOTO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here