La RDC: Le FAO et le PAM appellent à une intervention urgente pour les zones où sévit la famine

0
343
Une vue des conséquences de la famine

La FAO s’attache à permettre un meilleur accès des ménages aux outils et aux semences, à mettre à leur disposition du bétail de qualité, ce qui est décisif pour l’amélioration de leur nutrition; à fournir des aides à la transformation et au stockage des produits alimentaires; et à aider les petits exploitants agricoles dans leur lutte contre les maladies animales et végétales. Cette année, la FAO vise à fournir à 1,1 million de personnes une aide aux moyens de subsistance destinée à sauver des vies dans des zones touchées par l’insécurité alimentaire aiguë.

Outre ses travaux de prévention de la famine, le PAM fournit une alimentation salvatrice à 8,7 millions de personnes en RDC. De plus, le PAM doit en particulier pouvoir poursuivre ses travaux de prévention et de traitement de la malnutrition, dont souffrent 3,3 millions d’enfants en RDC. La malnutrition qui sévit dans la petite enfance produit des séquelles dont l’adulte souffre toute sa vie, en le privant de ses capacités de réaliser pleinement son potentiel et d’apporter sa contribution à la collectivité.

Afin de déboucher sur une solution de long terme, la FAO et le PAM investissent dans des projets de renforcement de la résilience qui appuient l’agriculture collective pour rehausser les rendements, réduire les pertes et faciliter l’accès aux marchés. Ces projets aident les collectivités à construire leur vie et frayer une voie à la paix.

Cellule Communication PAM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here