Nord-Kivu : « trafic et vente des munitions de guerre à Beni », des agents de l’ICCN aussi aux arrêts

0
512

Dans un communiqué ce jeudi 18 mars 2021, la Direction Provinciale de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature au Nord Kivu (ICCN) confirme l’arrestation de plusieurs de ses agents, sans donner le nombre, par l’Auditeur Militaire Supérieur détaché à Beni près la Cour Militaire Opérationnelle du Nord-Kivu depuis lundi 15 mars.

Ils sont cités dans la vente et le trafic présumé des munitions de guerre en complicité avec trois autres officiers des forces armées de la RDC dans la région de Beni.

« L’ICCN demande que toute la lumière soit faite sur les tenants et aboutissants de cette affaire. Elle collabore activement avec les autorités judiciaires pour établir les éléments constitutifs du dossier au regard de la loi », lit-on dans leur document.

Dans les lignes de ce communiqué, l’Institut congolais pour la conservation de la Nature s’insurge contre des fausses informations sur « l’existence d’un trafic de munitions au profit des ADF au départ du Parc National des Virunga », un patrimoine de l’UNESCO cogère par l’ICCN.

Des ADF( forces démocratiques alliées) sont des rebelles ougandais responsables des tueries des centaines des civils dans la région de Beni à l’Est de la RDC depuis plusieurs années. En dépit des atrocités, des gardes continuent à accomplir leur mission de protéger les espèces animales et végétales du parc.

« Les agents du Parc National des Virunga ont toujours été et restent aux côtés de la population du Territoire de Beni, des FARDC et des autres autorités de l’Etat dans leur combat contre les ADF. Les commentaires sur l’enquête en cours ne doivent pas affaiblir l’entraide et la solidarité face aux forces négatives », écrit l’ICCN.

Il rappelle que : « l’armement et les munitions mis à leur disposition sont approuvés et enregistrés dans le strict respect de la réglementation en vigueur ». En aucun cas, des transactions pour assurer l’approvisionnement en munitions ne sont menées par des individus sur le champ opérationnel, martèle l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature.

Djiress BALOKI ( correspondant au Nord-Kivu)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here