Procès du meurtre de deux experts de l’ONU: constat de carence des avocats des prévenus à la Cour militaire de l’ex Kasaï Occidental

0
449

A l’appel de la cause par la cour militaire de l’ex Kasaï Occidental, 9 prévenus (Mulopo Jaïra, Thomas Nkashama, Tshinkutu Kabeya, Bankube, Mbuyi Balubuile, Badibanga Kapena François, Ntumba de Mpiana, Ngalamulume Beya José, Mbuyi Katempa Donat et Tshidima Bulabula) sur les 32 aux arrêts ont comparu en personne mais non assistés par leurs avocats conseils habituels.

Le procès du meurtre de deux experts de l’ONU à la Cour militaire de l’ex Kasaï Occidental, le jeudi 22 avril 2021

Le Ministère public prenant la parole, a souligné que vu la gravité des faits pour lesquels ces 32 prévenus sont poursuivis et qui relèverait du droit pénal international, tous les prévenus devraient être assistés. Par conséquent, il serait mieux que cette cause soit renvoyée à une autre date, a-t-il estimé.

De son côté, assurant l’arbitrage de l’audience, le président de séant a pris acte de toutes les recommandations soulevées par les parties présentes au procès.

Le général de brigade Ntshiayikolo a précisé que la procédure est déjà entamée afin de prendre contact avec le nouveau bâtonnier de l’ordre des avocats du Kasaï central, Maître Christophe Kawaya pour une meilleure administration de la justice de ce procès.  » Car, le droit de la défense étant sacré, les 32 prévenus devront être bien fixés sur le verdict leur réservé », ajoute-t-il.

Ainsi la cour militaire a décidé de suspendre l’audience du jour et de la renvoyer au mardi 27 avril 2021 avec comme devoir le débat sur la vidéo d’exécution de deux Experts des Nations unies le 12 mars 2017 à Moyo Musuila.

En outre, l’audience de ce jeudi 22 avrl était consacrée à une séance contradictoire pour débattre sur la vidéo de mise à mort de Zaïda Catalan et Michael Sharp à Moyo Musuila au Kasaï central.

Christophe Mabanga Mutikas ( à Kananga)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here