RDC: Augmentation de 17% des violations commises par les groupes armés en février ( BCNUDH)

0
329

Selon le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de  l’homme (BCNUDH), les violations des droits de l’homme en RDC ont connu une baisse de 8%.  Par contre, il faut souligner que le nombre d’atteintes aux droits de l’homme commises par les groupes armés documenté par le BCNUDH au cours du mois de février a augmenté de l’ordre de 17% par rapport à janvier.

Sur l’ensemble du territoire, 65% des violations documentées ont été commises par des combattants de groupes armés, dont les exécutions sommaires d’au moins 175 personnes, dont 22 femmes et neuf enfants, tandis que les agents de l’Etat sont responsables de 35%, dont les exécutions extrajudiciaires d’au moins 22 personnes, dont une femmes et cinq enfants.

Avec 455 violations et atteintes des droits de l’homme, les provinces affectées par les conflits armés concentrent la majorité (92%) des violations et atteintes aux droits de l’homme documentées dans le pays. Elles ont entrainé la mort d’au moins 194 civils, dont 23 femmes et 12 enfants.

A l’instar du mois précédent, les combattants des groupes armés sont les principaux responsables des violations commises dans ces provinces (70%).

La majorité des violations et atteintes a de nouveau été enregistrée dans la province Nord-Kivu (228 violations, soit 50% des violations commises dans ces provinces), de l’Ituri (103 violations), du Sud-Kivu (35 violations) et au Maniema (26 violations).

Journal des Nations 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here