Nord-Kivu: 21 personnes tuées à Lisasa, la population endeuillée

0
471
Carly Nzanzu Kasivita, Gouverneur du Nord-Kivu, à l'est de la RDC

La population du Nord-Kivu, une fois de plus endeuillée. Dans la nuit du 30 au 31 octobre 2020, 21 personnes ont été tuées. Du côté du gouvernement Provincial, on parle de seize personnes tuées. Dans un communiqué officiel du 1er novembre, Carly Nzanzu Kasivita,  gouverneur de province du Nord-Kivu ne cache plus sa désolation.

L’autorité provinciale est au regret de voir se poursuivre les massacres des populations civiles en territoire et ville de Beni depuis plus de cinq ans. Carly Nzanzu déplore l’assassinat de ces innocents,  des personnes disparues parmi lesquelles des membres du personnel du Centre de santé Lisasa et des biens pillés. Un bilan qu’il estime provisoire.

L’incident s’est déroulé dans la localité de Lisasa, groupement Buliki en secteur de  Rwenzori, au Nord-Kivu. Dans cette série sombre, le groupement Batangi-Mbau  a aussi enregistré 18  victimes à Baeti en secteur de Beni-Mbau, dans la nuit du 28 au 29 octobre. « Depuis l’évasion massive de 1.340 détenus à la prison de kangbany, les meurtres ne cessent d’être perpétrés dans ce coin », souligne Carly Nzanzu.

L’exécutif provincial du Nord-Kivu tient à rassurer sa population endeuillée de sa solidarité et adresse ses condoléances les plus attristées aux nombreuses familles et personnes gravement touchées par ces affres. Par la même occasion, il réitère son engagement aux côtés du pouvoir central et des partenaires de la République Démocratique du Congo (RDC) en vue d’un rétablissement définitif de la paix dans cette région particulièrement meurtrie.

Christiane MUNOKI EKAMBO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here