Affaire RAM : L’ODEP recommande l’interpellation urgente du Ministre Augustin Kibassa

0
117

Alors que plusieurs utilisateurs des réseaux mobiles voient leurs forfaits coupés, l’Observatoire de la Dépense Publique ( ODEP) , exige l’interpellation urgente du Ministre des PT-NTIC, Augustin Kibassa Maliba devant les élus nationaux autour du flou qui persiste sur le paiement de la taxe sur les registres des appareils mobiles (RAM) et surtout s’expliquer sur l’identité réelle du prestataire qui bénéficie de 30% de ces recettes.

L’Observatoire de la dépense publique ( ODEP), demande au parlement d’initier une commission d’enquête parlementaire pour élucider le contour encore flou du projet RAM et ordonner la surséance de ce projet opaque dont les recettes sont contrôlées en grande partie par des réseaux obscurs.

Selon le rapport de la commission économique et financier du sénat, cité par l’ODEP, les revenus provenant du RAM se fait de la manière suivante ; 3% pour le prestataire ou la société recrutée pour la mise en œuvre de ce projet, 25 % pour l’autorité de régulation des postes et de télécommunications (Arptc), 40% pour le trésor public, 5 % pour les opérateurs de télécommunications ( orange, Vodacom, Airtel et Africel) .

L’ODEP révèle par ailleurs que l’identité réelle du prestataire recruté par le Ministre Augustin Kibassa n’est toujours pas connue jusqu’à présent et se pose la question de savoir comment ce prestataire a obtenu ce marché.

Francis OTSHUDI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here