Afrique centrale: le Comité sur les questions de sécurité planchera sur l’impact du changement climatique à Luanda

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail


 
La 49e réunion du Comité chargé des questions de sécurité en Afrique centrale -UNSAC- se tiendra du 25 au 29 novembre 2019 à Luanda, capitale de l’Angola.
Le changement climatique sera au cœur de cette rencontre des Etats de la sous-région de l’Afrique centrale.

Les débats seront notamment centrés sur l’impact de ce phénomène sur la paix et la sécurité. Au-delà du partage des expériences sur ses effets corollaires en Afrique centrale, les participants vont débattre également des solutions pour y remédier.

Le communiqué de l’organisation des Nations-Unies pour l’Afrique centrale note que l’objectif 13 des Objectifs de développement durable-ODD- consacré à la lutte contre les changements climatiques souligne que « sans action, la température moyenne à la surface du monde devrait dépasser les 3 degrés centigrades ce siècle ».

Cela aurait pour effet de fragiliser davantage les populations dont les moyens de subsistance dépendent de l’accès aux ressources naturelles, de provoquer des migrations humaines, d’exacerber les inégalités socio-économiques, d’affaiblir les économies nationales et, ce faisant, de contribuer à l’émergence de nouveaux conflits.

Les participants discuteront aussi de la situation géopolitique et sécuritaire en Afrique centrale, y compris les développements politiques et institutionnels des six derniers mois ainsi que les enjeux liés à la gouvernance, aux processus électoraux, à la situation humanitaire, aux droits de l’homme et à la sécurité intérieure et transfrontalière.

Comme d’habitude, le Secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale-CEEAC- présentera un rapport qui servira de base aux échanges sur ces différents dossiers. Outre les considérations d’ordre général, ce rapport proposera un état des lieux dans les onze pays membres du Comité, à savoir l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, le Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Rwanda, Sao Tomé et Principe, et le Tchad.

C’est la deuxième fois que l’Angola accueille les assises de l’UNSAC depuis que son Secrétariat a été confié à l’UNOCA en 2011. Luanda avait déjà abrité les travaux de la 40e réunion du 1er au 5 juin 2015.

Ben NOTO

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp
Défiler vers le haut