Après quelques heures en prison, Watanabe a été relâché

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Arrêtés pour atteinte à la pudeur, suite à une vidéo sextape balancée sur les réseaux sociaux la semaine dernière, le chanteur congolais Bondongo Kabeya dit Héritier Watanabe et sa partenaire sexuelle n’auront passé que quelques heures au Centre Pénitentiaire de Rééducation de Kinshasa -CPRK-, ex Prison Centrale de Makala.

Ils sont bénéficiaires d’une liberté provisoire, selon le général Sylvano Kasongo, patron de la Police de Kinshasa.

René KANZUKU

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp
Défiler vers le haut