Beni: en 6 jours, les ADF tuent une vingtaine de civils dans une zone opérationnelle

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

En territoire de Beni, les forces démocratiques alliées-ADF ne cessent d’intensifier leurs attaques contre les civils, malgré le lancement par l’armée loyaliste des opérations militaires « des grandes envergures » contre les groupes armés.

En six jours, la société civile de la zone compte trois incursions. Au cours de celles-ci, une vingtaine de civils ont été tuées par les assaillants.

La soirée de lundi 11 novembre, c’est la localité de Mayimoya sur le tronçon routier Oicha-Eringeti qui a été ciblée par les présumés, rapporte la société civile du groupement Bambuba-Kisiki en territoire de Beni.

« Après Kokola, Eringeti, c’est Mayimoya où les ADF viennent de nous endeuiller en égorgeant 5 personnes aux côtés même de la MONUSCO et des FARDC. On ne voit pas clair, l’armée doit prendre ses responsabilités », indique le président des forces vives de ce groupement, Bravo Muhindo Vukulu.

« Actuellement, on est en train de se poser la question si réellement c’est les FARDC qui sont lancées les opérations ou si ces sont les ADF. Puis que l’armée nous a dit qu’elle a lancé les opérations, mais nous, on est en train de mourir du jour au jour! », s’exclame-t-il.

La nouvelle tuerie a, ce mardi, été à la base d’une vive tension à Mayimoya. Les habitants en colère exigent le départ des casques bleus de la Monusco suite à leur inaction face à l’activisme des forces démocratiques alliées-ADF.

Djiress BALOKI

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp
Défiler vers le haut