Beni: la grève de prestataires de santé suspendu à Oicha

0
236

En territoire de Beni, les professionnels de santé de la zone de santé d’Oicha ont suspendu leur mouvement de grève administrative élargi aux activités préventives comme par exemple la CPN, la CPS.

Ceci est ressortie lors de leur assemblée de restitution tenue le dimanche 25 octobre 2020 dans la commune rurale d’Oicha.

Au départ, c’est l’instabilité du climat sécuritaire dans la région de Beni était la principale raison d’arrêt des activités dans les structures de santé de la zone de santé de Oicha.

Mais à travers cette action, les professionnels de santé ont profité pour réclamer aussi la prise en charge de certains de leurs par le gouvernement congolais.

D’après le porte-parole de l’intersyndical des prestataires des soins de la zone, leur autorité hiérarchique a promis répondre à cette revendication qui motive d’ailleurs, la levée de la grève.

« En attendant que les promesses des autorités soient matérialisées, nous venons de suspendre la grève, les rapports seront envoyés journalièrement, hebdomadairement et mensuellement, aussi les activités préventives comme la CPN, la CPS…seront entreprises», a déclaré le Docteur Dieudonné NZEMENGO.

Ces promesses sont entre : « le commissionnement des personnels qui n’ont pas des affections, du moment les personnels qui ne sont pas commissionnés les seront, l’autorité hiérarchique va s’activer pour répondre à leurs désidératas entre autre la prime de risque et dans la mesure du possible leur salaire », a ajouté ce prestataire de santé

C’est depuis le 27 septembre dernier que les agents de santé avaient déclenché une série de journées de grève sèche dans des structures de santé. Objectif principal : « revendiquer le rétablissement de la paix dans la région de Beni», où des civils sont tués depuis plusieurs années. Une insécurité attribuée aux présumés rebelles ougandais des forces démocratiques alliées de l’ADF.

Djiress BALOKI ( à Butembo)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here