Beni: nouvelle attaque sanglante des rebelles de l’ADF, 21 personnes exécutées

0
452

Les ADF (Allied Democratic Forces), ce sont des rebelles ougandais installés dans l’Est de la RD Congo depuis plusieurs années. Ils sont responsables des tueries des civils depuis 2014 dans la région de Beni.

Ce samedi 31 octobre, ils ont signé une nouvelle attaque contre des civils. L’entité ciblée c’est le village LISASA, du secteur de Ruwenzori, au sud-est du territoire de Beni dans la Province du Nord-Kivu.

Des sources locales parlent de 21 personnes exécutées dont des femmes, sans compter les portées disparues et des biens pillés par l’ennemi. Ce bilan est confirmé par les autorités territoriales de Beni.

Le centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme « CEPADHO », une organisation basée à Beni révèle que les assaillants seraient venus du Graben, à l’est de l’agglomération attaquée.

Ils ont commencé à s’en prendre à une position des éléments mai-mai de l’UPLC favorables à la reddition volontaire, avant d’attaquer des civils, fait savoir cette source. Parmi les civils pris en otage figurent un infirmier du centre de santé local, des gardes malades et un animateur de Secteur de l’église catholique, qui devait être installé ce dimanche 1ier novembre.

D’après cette structure de défense des droits de l’homme, cette nouvelle tuerie porte à 1004, le nombre des civils tués en 12 mois en dépit des opérations militaires « des grandes envergures ». Ces opérations ont été lancées le 30 octobre 2019 contre ces assaillants dans la région de Beni dans la province du Nord-Kivu.

Djiress BALOKI (correspondant région Grands-Lacs)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here