Beni: témoignage touchant d’une rescapée après une nouvelle tuerie des civils à Oicha par les ADF

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

La nouvelle attaque rebelle a ciblé le quartier Mabasele en commune rurale d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni au Nord-Kivu. Sur place, la société civile dresse un bilan de 6 civils tués par les assaillants.

Certaines rescapées rapportent que les rebelles assimilés aux forces démocratiques alliées-ADF ont débuté leur opération aux environs de 20heures locales de jeudi 14 novembre sans être inquiétés par l’armée congolaise.

Dans la région, notre source affirme que les victimes ont été exécutées par balles et armes blanches. Elles sont toutes d’une même famille, indique une rescapée.

« Je ne saurai pas m’exprimer, je ne saurai pas franchement.Toutes [les victimes, Ndlr] sont d’une même famille. Deux sont venues de Maleki. Il y a deux filles et trois garçons ainsi que leur père. Tous sont des élèves. L’ un était en 6ième primaire, l’autre en 4 ième et celui de 3ième primaire. Tous ont été tués par balles, mais d’autres ont été tués par machettes. Les assaillants ont commencé à opérer vers 20heures, quand nous nous préparions de fermer nos portes pour se refuser là où nous pensons nuit. Quand j’ai voulu m’échapper, ils m’ ont dit de pas bouger sous prétexte qu’ils viennent nous sécuriser, et qu’ils sont nos libérateurs », a-t-elle témoigné larmes aux yeux.

Trésor Kapepela, journaliste de la ville de Beni s’est rendu le matin de vendredi à Oicha pour s’acquérir de la situation. De son retour, il ne sait pas contenir ses fortes émotions après avoir vu le sang des victimes coulé sur le sol.

« J’ai encore l’image des corps sans vie de ces deux enfants jumeaux d’environs 12 ans qui sont morts ensemble. Leur seul pêché c’est d’être nés dans le territoire de Beni au Nord-Kivu? Ces enfants innocents massacrés à la machette, les têtes broyées à la hache oui j’en ai vus », a-t-il écrit sur son statut whatsapp.

Depuis le lancement des opérations militaires par l’armée loyaliste contre les groupes armés, le 30 octobre à Beni, les rebelles ougandais des forces démocratiques alliées-ADF ont intensifié des tueries des civils en territoire de Beni. La société civile locale parle de plus de 20 civils tués en deux semaines.

Djiress BALOKI

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp
Défiler vers le haut