Cameroun: Les journalistes congolais participent à la grand’messe de la presse francophone à Yaoundé

Marianne Mujing 2ème à droite, paneliste aux 48èmes assises de la presse francophone.

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

La grande messe de la presse francophone a été clôturée par le ministre camerounais jeudi 21 novembre à Hilton Hôtel à Yaoundé, capitale du Cameroun. Ouvertes mardi dernier par le premier ministre camerounais, environ 300 journalistes de 69 pays francophones ont pris part aux 48èmes Assises organisées par l’Union internationale de la presse francophone-UPF- sous le thème : ” journalisme d’émotion, journalisme d’information?”.

Un thème contextuel à l’heure des TIC ayant favorisé le foisonnement des réseaux sociaux. Au cours des différents ateliers et tables rondes, les hommes et femmes des médias ont cogité sur les grandes questions qui minent la pratique de leur profession. Les assises de la presse francophone sont un rendez-vous annuel qui offre une plate-forme d’échanges pour un journalisme francophone respectueux de l’éthique professionnelle.

Le gouvernement camerounais a pesé de tout son poids pour la réussite de cette rencontre des professionnels des médias. Pour la première fois depuis sa nomination en qualité de Secrétaire générale de l’Union internationale de la presse Francophone, Zara Nazarian a porté haut le flambeau de l’Upf avec l’apport des autres membres de l’équipe dirigeante composée de Madiambal et Ridouane Khadidja, directrice exécutive et aussi l’abnégation et l’implication totale de la section camerounaise que préside Aimé-Robert Bihina, vice-président de l’Upf internationale.

L’appui inconditionnel de l’Organisation internationale de la francophonie-OIF- se fait remarquer par la présence de Tidjane Dioh, représentant de la secrétaire générale de cette organisation à ces assises. Forte de 11 journalistes, la délégation conduite par le président de la section RDC, Jean-Marie Mususa Kitenge a connu une participation active.

Deux compatriotes ont figuré sur la liste des orateurs. Il s’agit de François-Xavier Budim’bani Yambu, Professeur de journalisme à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication -IFASIC- et à l’Université Catholique du Congo et Marianne MUJING Yav, vice présidente de la section RDC de l’UPF, également présidente provinciale de l’Union nationale de la presse congolaise-UNPC-, au Haut-Katanga.

Intervenant à la conférence inaugurale des assises, le professeur Bundim’bani yambu a exposé sur le thème : « L’antagonisme entre Journalisme et émotions : quand le pluriel tue la pratique journalistique ».

À travers sa casquette de communicologue, éditologue et journaliste, François-Xavier Budim’bani Yambu a souligné que la recherche effrénée d’une audience plus largement acquise aux causes défendues et soutenues par les médias fortement « politisés » évolue en même temps que progressent les « populismes » et la quête du profit.

« Alors que la recherche de l’objectivité, vertu cardinale du journalisme, s’effrite au profit d’une plus grande place au sensationnel, au spectaculaire et à l’émotionnel », a-t-il renchéri.

De son côté, Marianne Mujing YAV MULAND a pris part au panel intitulé : « Emotion, manipulation et information : le défi de l’éthique et de la déontologie ». Prenant la parole, elle a déclaré : « une formation insuffisante et le manque de professionnalisme, expose la plupart des journalistes RD-Congolais à servir de manière inconsciente de relais à une manipulation de masse ».

Elle a poursuivi que l’émotion ne peut pas garantir la diffusion d’une bonne information, car le traitement sera filtré par des prismes personnels.

Les prochaines assises de la presse francophone vont se tenir en 2020 à Tunis en Tunisie, pays qui abritera le 18ème Sommet de la Francophonie du 12 au 13 décembre 2020. La plus grande partie de la délégation RD-Congolaise a été constituée des journalistes œuvrant dans la province cuprifère du Haut-Katanga. Les journalistes de cette province ont bénéficié de l’appui de Jacques KYABULA, gouverneur du Haut-Katanga pour effectuer ce déplacement au pays de Paul Biya.

Christiane MUNOKI EKAMBO

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp
Défiler vers le haut