Cardinal Ambongo: «…, pas une gratuité qui détruit le système scolaire»

Dans une conférence de presse animée mardi 12 novembre à Kinshasa, le Cardinal Fridolin Ambongo a salué la mesure de la gratuité de l’enseignement décidée par le Président de la République.

« Sur tous les plans, la gratuité de l’enseignement n’a que des bénéfices, mais ça doit être une vraie gratuité, pas une gratuité qui détruit le système scolaire », a affirmé le cardinal.

Selon lui, si la gratuité fonctionne bien, beaucoup de parents ne sentiront pas le besoin d’envoyer leurs enfants dans une école privée, « si le public est mieux organisé.»

Le cardinal dit vouloir jouer son rôle et sa mission prophétique de vérité et de rassembleur de tous sans réserve et au prix du sacrifice suprême.

Sur le plan politique, le Cardinal Ambongo a constaté « des gestes positifs », dix mois après l’installation de nouvelles autorités.

« Est-ce que le souhait du peuple est comblé aujourd’hui ? Il reste entier. Naturellement, il y a des gestes positifs qui vont dans la bonne direction que nous devons saluer. Mais la vérité est qu’on est qu’au début et la misère du peuple continue », a indiqué le Cardinal Fridolin Ambongo.

Concernant le changement d’attitude de l’Eglise sur le nouveau régime, il a affirmé :

« Si vous avez noté des changements dans l’attitude de l’Eglise, ce n’est pas parce que l’ancien régime est parti et qu’il y a un nouveau. Si les mêmes causes qui ont fait se dresser l’Eglise hier reviennent, demain vous verrez l’Eglise sur votre chemin.»

René KANZUKU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp
Défiler vers le haut