Coronavirus: près de 1.400 morts et 64.000 cas, les USA déplorent un « manque de transparence »

0
61

Le bilan de l’épidémie du nouveau coronavirus, révisé par la Chine en raison de « doublons », approchait vendredi 1.400 morts, tandis que les Etats-Unis déploraient un « manque de transparence » de la part de Pékin.
Près de 64.000 cas de contamination ont désormais été enregistrés en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), selon des chiffres officiels, marquant une explosion ces deux derniers jours en raison d’une définition élargie des cas d’infection.
La Commission nationale chinoise de la santé, qui fait office de ministère, a fait état vendredi de 121 nouveaux décès dans le pays sur les dernières 24 heures, mais tout en retranchant du bilan national 108 morts préalablement recensés dans la province du Hubei (centre), épicentre de l’épidémie.
Elle justifie cette révision par des « doublons dans les statistiques », constatés après « vérification ». Le bilan national a par conséquent été ramené à 1.380 morts.
Après avoir initialement félicité Pékin pour son « travail très professionnel » face à l’épidémie, la Maison Blanche a pris ostensiblement ses distances jeudi.
« Nous sommes un peu déçus du manque de transparence de la part des Chinois », s’est désolé devant la presse Larry Kudlow, le principal conseiller économique du président Donald Trump. « Est-ce que le bureau politique (l’instance dirigeante du Parti communiste, NDLR) est vraiment honnête avec nous? ».
Il a notamment regretté que Pékin ait décliné les propositions insistantes de Washington d’envoyer des experts américains en Chine: les autorités chinoises « ne nous laissent pas y aller », a insisté M. Kudlow.

JDN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici