Covid-19 au Sud-kivu: Le mouvement citoyen « ÇA SUFFIT » met en garde ceux qui veulent vacciner unilatéralement les habitants

0
225

Le mouvement citoyen « ÇA SUFFIT » appelle la population de la province du Sud-kivu et de la République Démocratique du Congo à la vigilance et attire l’attention de ceux là qui compte vacciner la population sans son aval.

Ce mouvement s’insurge contre la décision des autorités congolaises et leurs partenaires en matière de santé publique qui ont annoncé le début de la campagne de vaccination contre le corona virus au Sud-Kivu en date du 19 avril prochain.

Ceci est contenue dans leur déclaration de ce vendredi 16 avril 2021 et dont une copie a été réservée à la rédaction du journaldesnations.net

« Les responsables de ladite vaccination et leurs alliés en province ont décidé un forcing dangereux en choisissant, non seulement de vacciner le peuple congolais par un vaccin (Astrazeneca) dont le lien entre son administration et la formation de caillots sanguin est formellement établi par l’Agence Européenne de Médicaments et autres chercheurs indépendants », renseigne cette déclaration.

Rappelons que la campagne de vaccination a été suspendue en RDC en mars dernier à cause de ses effets secondaires.

Dr Eteni Longondo, ministre sortant de la santé a indiqué que les études des scientifiques européens et des scientifiques congolais ont prouvé que le vaccin AstraZeneca avait beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients.

« C’est ainsi qu’après des études en Europe, et après d’autres études et analyses ici chez nous par notre comité scientifique qui est composé de brillants scientifiques, nous sommes arrivés à la conclusion selon laquelle les avantages, les bénéfices du vaccin AstraZeneca sont plus nombreux que les effets secondaires signalés.»

Il a fait cette affirmation mardi 13 avril dernier, après la réunion de la Task Force présidentielle contre le Coronavirus autour du Chef de l’Etat.

Cette équipe confirme également le début de la vaccination pour lundi 19 avril. Son administration avait été reportée suite à certaines réactions constatées.

Justine HULIKI NTAMWENGE ( correspondante au Sud-Kivu)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here