Détournement de fonds Bukangalonzo, Congo Airways, « Calomnie et désinformation »(Matata Ponyo)

0
222

« La primature n’a jamais été un centre d’ordonnancement des fonds publics, ni  une unité d’implantation des projets du gouvernement, encore moins un lieu de décaissement ou de gestion des fonds destinés aux projets d’investissement », a déclaré, le cabinet de l’ancien Premier ministre Matata Ponyo Mapon.

Publications, interventions radio télédiffusées font le buzz autour de l’ancien premier ministre Matata Ponyo.

L’homme de la rigueur est soupçonné de malversations des fonds destinés aux investissements durant son mandat à la tête du Gouvernement (Avril 2012- décembre 2016).

Calomnie et désinformation

Alors que plusieurs langues se délient contre la gestion de certaines entreprises sous son mandat, le cabinet de l’ancien Premier ministre,  Matata Ponyo Mapon, dément toute implication dans la gestion quotidienne de ces entreprises.

« Les gens mal intentionnés surestiment à dessein les montants des  différents projets les multipliant parfois par deux ou trois, si pas plus », dénonce le bureau de l’ex.premier. Le cabinet de l’ancien premier considère que ces comportements  ne véhiculent que du mépris, la calomnie  et  la désinformation.

Dans une mise au point faite ce mardi 07 juillet 2020, le cabinet de l’homme en cravate rouge, rappelle  à l’opinion que sous l’époque de Matata, la primature était un centre d’impulsion et d’évaluation de l’action gouvernementale.

Ce travail, poursuit le cabinet de Matata, s’est fait en harmonie avec le président de la république.

On ne peut plus clair, la primature n’a jamais été un centre d’ordonnancement des fonds publics, ni  une unité d’implantation des projets du gouvernement, encore moins un lieu de décaissement ou de gestion des fonds destinés aux projets d’investissement, affirme les membres de son cabinet. Dans cette mise au point, ledit cabinet stipule que cette implémentation a toujours été l’œuvre des ministères sectoriels.

Cabale politique

Par ailleurs, le cercle de Matata Ponyo souligne que cette affaire démontre à suffisance une méconnaissance non seulement des principes de fonctionnement d’un gouvernement mais aussi du rôle d’un Premier ministre.

Au cours de son mandat, le premier ministre honoraire n’a eu en aucun moment,  à gérer des fonds destinés aux différents projets d’investissements.

Donc, aucun fonds destiné aux investissements n’a transité par la primature, affirme le bureau de l’ancien Premier Ministre.

Pour le cabinet de Matata Ponyo, « ces dénonciations calomnieuses relèvent  d’une légèreté et d’une grossièreté savamment orchestrées par des personnes animées d’une intention excessive de nuire et de porter atteinte à son honneur et à sa dignité ».

Le cabinet de l’honorable Matata Ponyo précise à l’opinion que la coordination, la supervision et le suivi dans leur implémentation de projets d’investissements suivant  ont été assumé par les différents ministres sectoriels.

Il s’agit notamment du parc agro- industriel de Bukanga lonzo, marché international de Kinshasa à Maluku ainsi que des locomotives neuves pour la société nationale des chemins de fer du Congo.

Dans le lot figure également  la société Congo Airways, de Transco, des bus esprit de vie, de la relance de la société Congolaise des Transports et Ports ( Scpt) , ainsi que tout autre projet initié en son temps.

Le cabinet de Matata Ponyo entend solliciter des enquêtes pour dénicher les tireurs des ficelles dont les premiers éléments relèvent fort dommage. Le bureau de Matata dénonce une cabale savamment orchestrée à des fins éminemment politique.

Pour ce faire, le cabinet se réserve le droit de s’en remettre sous peu à la justice pour tous ces faits, invraisemblables et tout aussi répréhensibles par la loi pénale.

 

Francis Otshudi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici