Ebola-RDC : les risques de propagation du virus sont réels (Prof Jean-Jacques Muyembe)

0
58
le Coordonnateur du Secrétariat technique de la riposte contre Ebola, le Prof Jean-Jacques Muyembe Tamfum

En RDC, le Coordonnateur du Secrétariat technique de la riposte contre Ebola, le Prof Jean-Jacques Muyembe Tamfum a bouclé sa mission d’évaluation dans la province de l’Equateur où sévit la onzième épidémie d’Ebola depuis le 1er juin dernier.

Ce mardi 16 septembre à Kinshasa, le virologue Muyembe a fait part de sa mission lors d’une réunion avec les membres du Secrétariat technique de la riposte à la Maladie à virus Ebola.

Des risques de propagation du virus sont réels au vu de la situation géographique des zones touchées et des défis logistiques.

Des défis à relever

« Le grand défi c’est que les foyers épidémiques sont dispersés sur des longues distances et se trouvent dans des régions difficiles d’accès », a précisé le coordonnateur de la riposte.

« Des canaux rapides et un hélicoptère supplémentaire sont les moyens indispensables pour permettre aux équipes d’atteindre les foyers éloignés le long du fleuve et dans la forêt », a-t-il ajouté.

« Si toutes les conditions sont réunies surtout du point de vue logistique, renforcement des capacités des prestataires et des moyens à leur disposition, nous pourrons vite maîtriser cette épidémie », a conclu le Prof Jean-Jacques Muyembe.

Le coordonnateur du Secrétariat technique de la riposte à la Maladie à virus Ebola avait effectué ce voyage avec quelques membres de son institution, les Ambassadeurs des Etats-Unis, de la Grande Bretagne et du Canada en RDC.

Là-bas, ils ont visité plusieurs sites de la riposte dans les différentes zones de santé en épidémie. Depuis le début de l’épidémie déclarée le 01 juin 2020, le cumul des cas est de 123, dont 117 confirmés et 6 probables.

Au total, il y a eu 50 décès dont 44 confirmés et 6 probables. 55 sont déjà déclarés guéries du virus, selon le comité national de riposte.

Djiress BALOKI ( Correspondant Grands-Lacs)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici