France-Covid19: Augmentation de stress chez les étudiants pendant le premier confinement

0
329

Le premier confinement en France a eu un impact négatif sur le mental plusieurs jeunes universitaires. C’est le site psycho.com qui l’a révélé soulignant une étude du Centre national de ressources et de résilience (CN2R), publiée le 23 octobre dernier dans la revue scientifique Journal of the American Medical Association (Jama).

Selon cette étude, les étudiants ont manifesté une hausse de l’anxiété pendant cette période. Elle montre une augmentation des problèmes de santé mentale au printemps 2020 chez les jeunes inscrits à l’université.

C’est le résultat d’une enquête menée à partir d’un questionnaire rempli en avril 2020 par 60 054 étudiantes et étudiants à l’université durant le confinement du printemps 2020, en France.

Portant sur leur santé mentale, cette enquête montre une augmentation du stress perçu comme sévère et de certains troubles psychiques.

Plus d’un quart des personnes interrogées (27,5 %) déclaraient être concernées par une anxiété sévère. Cela constitue une proportion importante, comparé au chiffre de 9,8 % constaté dans une précédente étude auprès de la population générale, hors contexte de pandémie.

Plusieurs facteurs augmentant la vulnérabilité des étudiants ont pu être identifiés, comme le fait de vivre loin de ses proches ou de subir une perte de revenus.

Jessy Ek.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here