Kananga : L’UNFPA lance la campagne de réparation gratuite des fistules

0
69
Des femmes victimes de viols en attente de consultations gratuites auprès du Docteur Denis Mukwege à l'hôpital Panzi (Bukavu - Sud-Kivu, RDC)

Prévue pour débuter officiellement ce 15 septembre, le lancement de cette activité a été avancé suite au nombre croissant des victimes dans la ville de Kananga.

Cette campagne se déroule à l’hôpital Saint Georges, la structure hospitalière de référence de la zone de santé de Katota. Elle a reçu au départ une centaine des femmes avec fistules et les dispositions sont prises pour faire face au surnombre.

Avec l’appui de l’Ong Caritas, le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) assure le moyen de déplacement des patients se trouvant dans les lieux reculés de la province. A travers cette campagne, l’Unfpa  entend redonner la dignité à la femme.

« La fistule obstétricale est une maladie qui fait perdre la dignité de la femme. Nous  sommes là pour essayer d’aider ses femmes à retrouver leur dignité. Toute femme qui a une fistule est éligible pour une intervention gratuite», assure le docteur Alphonse Matondo, chargé de programme de santé et reproduction à cette agence des Nations Unies.

Une enveloppe de plus de 50mille américains est allouée par l’Unfpa pour toutes ces interventions. L’Unfpa  facilite également la réinsertion socio-économique des bénéficiaires en finançant leurs activités génératrices des revenus.

Le Dr Alphonse Matondo encourage cependant la communauté centre Kasaienne à la prévention de cas des fistules en évitant le mariage et les grossesses précoces.

Signalons que c’est depuis 2013 que le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) organise les campagnes de réparation des femmes à fistules en RDC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici