Le BCNUDH signale 92% des violations en RDC dans les zones de conflits en octobre 2020

0
275

Sur un total de 611 violations des droits de l’homme documentées en octobre par le bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH), 92% sont enregistrées dans les zones en conflits soit 559 violations.

Dans ces zones situées à l’est de la RDC, le BCNUDH signale que diverses violations ont entrainé la mort d’au moins 175 civils, dont 26 femmes et 20 enfants. A l’instar du mois précédent, les combattants des groupes armés sont les principaux responsables des violations commises dans ces provinces (54%).

La majorité des violations et atteintes a de nouveau été enregistrée dans la province du Nord-Kivu (286 violations, soit 51% des violations),  suivie notamment de l’Ituri (89 violations), du Tanganyika (67 violations) et du Sud-Kivu (42
violations).

Par contre, dans les provinces non affectées par les conflits, 51 violations des droits de l’homme ont été documentées en octobre 2020, soit 8% des violations documentées sur l’ensemble du territoire. Il s’agit principalement de 15 violations du droit à la vie (34 victimes, y compris 12 victimes d’exécutions extrajudiciaires dont une femme et un enfant), 12 violations du droit à l’intégrité physique (62 victimes, y compris 25 femmes et un enfant victimes de violences sexuelles), 12 violations du droit à la liberté et à la sécurité de la personne (251 victimes) et huit violations du droit à la propriété.

En somme, le bureau onusien des droits de l’homme en RDC constate une nette diminution des violations par rapport au mois précédent.Ce qui équivaut à une diminution de près de 16%
par rapport au mois de septembre (726 violations). Cette diminution reflète la baisse de 19% du
nombre de violations attribuables à des agents de l’Etat, ainsi que d’une diminution de 13% d’atteintes
commises par des combattants de groupes armés.

Ben NOTO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here