Lutte contre Covid19: la Banque mondiale offre 47 millions$ à la RDC

0
287

Le conseil d’administration vient de voter ce jeudi 2 avril une enveloppe d’urgence de 47 millions de dollars pour soutenir la riposte au COVID-19 et enrayer sa propagation en RDC.

Cette somme de 47 millions de dollars doit permettre de soutenir les unités de soins intensifs (matériel et formation), de financer l’achat de matériel de laboratoire, de former les agents de santé qui sont en première ligne et d’encourager le port des masques et le lavage des mains.

COMMUNIQUE DE PRESSE

La Banque mondiale alloue 47 millions de dollars à la République démocratique du Congo pour répondre à la pandémie de coronavirus

WASHINGTON, 2 avril 2020 – Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un financement de 47 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA)*, pour financer les activités du projet de riposte d’urgence à l’épidémie de COVID-19 en république démocratique du Congo (RDC).

Ce projet vise à renforcer la capacité du gouvernement de la RDC à se préparer et à faire face à la pandémie de COVID-19, en mettant l’accent sur des provinces cruciales pour contenir l’épidémie.

« Il est urgent de soutenir le gouvernement congolais dans ses efforts visant, dans l’immédiat, à contenir l’épidémie du COVID-19 à Kinshasa, qui en est actuellement l’épicentre, afin d’éviter sa propagation rapide parmi les populations et surtout d’enrayer sa progression vers les provinces », explique Jean-Christophe Carret, directeur des opérations de la Banque mondiale pour la République démocratique du Congo, la République du Congo, la République centrafricaine et le Burundi.

Le projet fournira un soutien immédiat pour mettre en place des stratégies de confinement, former le personnel médical et distribuer des équipements pour assurer le dépistage rapide des cas et la recherche des contacts, conformément aux directives de l’Organisation mondiale de la santé et du plan de riposte stratégique.

Cet appui soutiendra particulièrement Kinshasa et son arrière-pays (Bas-Congo, Kwango et Kwilu) dans le développement d’un cordon sanitaire pour limiter la propagation de l’épidémie en dehors de la capitale. Il renforcera par ailleurs la capacité de dépistage et de prise en charge des cas d’urgence aiguë à Lubumbashi et Goma, pour améliorer notamment la coordination provinciale.

Le Groupe de la Banque mondiale mobilise une aide rapide d’un montant de 14 milliards de dollars afin de renforcer l’action des pays en développement face à la pandémie de Covid-19 et accélérer la vitesse de rétablissement. Cet appui immédiat comprend des financements ainsi que des conseils et une assistance technique destinés à aider les pays confrontés aux conséquences sanitaires et économiques de la pandémie. IFC y contribue à hauteur de 8 milliards de dollars, avec des financements visant à aider les entreprises touchées par la pandémie et à protéger les emplois. La BIRD et l’IDA s’emploient à mettre à la disposition des pays une enveloppe initiale de 6 milliards de dollars pour financer la réponse sanitaire. En vue de fournir un soutien plus large et répondre aux besoins des pays, le Groupe de la Banque prévoit de déployer 160 milliards de dollars sur une période de 15 mois pour protéger les populations pauvres et vulnérables, soutenir les entreprises et favoriser le redressement de l’économie.

* L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêts en faveur de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis. L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 76 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique. Les ressources de l’IDA permettent d’apporter des changements positifs dans la vie de 1,6 milliard de personnes résidant dans les pays éligibles à son aide. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités dans 113 pays. Le volume annuel des engagements est en constante augmentation et s’est élevé en moyenne à 21 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 61 % environ de ce montant étant destinés à l’Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici