Meurtre de l’ambassadeur d’Italie: réplique des FDRL  » faites la lumière sur cet ignoble assassinat au lieu de recourir à des accusations hâtives »

0
200

Dans un communiqué de presse le lundi 22 février, les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda-FDLR nient toute responsabilité dans l’attaque armée contre un convoi humanitaire à Kibumba près de Goma (Nord-Kivu) à l’Est de la RDC.

Cet incident sécuritaire a coûté la vie à l’ambassadeur italien accrédité en RDC, Luca Attanasio et ses deux collaborateurs dont son chauffeur congolais et son garde du corps.

A Kinshasa comme à Goma, les autorités ont officiellement attribué l’attaque aux rebelles FDLR très actifs dans la zone.

« Les FDLR déclarent qu’elles ne sont en rien impliquées dans l’attaque qui a résulté en la mort de l’ambassadeur italien et demandent aux autorités congolaises et à la MONUSCO de faire toute la lumière sur les responsabilités de cet ignoble assassinat au lieu de recourir à des accusations hâtives », lit-on dans leur document signé par Cure Ngoma, commissaire à l’information et porte-parole des FDLR.

D’après ce groupe rebelle rwandais sur le sol Rdcongolais, le convoi de l’ambassadeur a été attaqué dans une zone dite des « trois antennes » près de Goma sur la frontière avec le Rwanda, non loin d’une position des FARDC et des militaires rwandais des Forces de Défense Rwandaises.

« Les responsabilités de cet ignoble assassinat est à rechercher dans les rangs de ces deux armées et leurs sponsors qui ont noué une alliance contre-nature pour pérenniser le pillage de l’Est de la RDC », martelé le porte-parole Rebelle FDLR

Le corps de l’ambassadeur italien Luca Attanasio et de celui de son garde du corps Vittorio Iacovacci ont été rapatriés mardi vers l’Italie, à bord d’un avion militaire depuis Goma, a constaté une équipe de l’AFP citée par lesoir.be. L’avion militaire d’où ont été débarqués deux cercueils, a atterri mardi à l’aéroport de Goma, la capitale du Nord-Kivu, à 13H30 (12h30 HB). Le Boeing 767 a décollé à 16H20 avec à son bord, les corps des deux Italiens, selon la même source.

Djiress BALOKI (correspondant au Nord-Kivu)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here