La MONUSCO invite les forces vives RD-congolaises à faire bloc pour la paix à l’Est et au Grand Kasaï

0
111


Une cérémonie très sobre a marqué le jeudi 21 septembre 2017 à la base Utex de la MONUSCO. Il s’agit de la célébration de la Journée internationale de la paix en RD-Congo, en présence de David Gresley, représentant adjoint du Secrétaire général des Nations-Unies. A cette occasion, la parade du bataillon mixte des bangladeshes et ghanéens a offert un moment d’attraction aux participants. A la grande surprise de tous, les officiels RD-congolais étaient à compter au bout des doigts.

A l’appel du Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres sur l’attention à accorder aux  réfugiés, Noël Mbemba, délégué général auprès de la MONUSCO, représentant du gouvernement RD-ongolais a déclaré que son pays a une hospitalité légendaire. En effet, les réfugiés centrafricains continuent à arriver en masse dans les provinces du Nord -Oubangui et Bas-Uélé, a-t-on appris. Selon le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés -HCR-, on recensait 167.000 réfugiés centrafricains en RD-Congo en fin août.

Après la lecture du message du Secrétaire général des Nations-Unies, David Gresley a invité toutes les forces vives de la Nation RD-congolaise à travailler ensemble afin de trouver des solutions durables, pour aboutir à la paix dans l’Est du pays et également dans le Grand Kasaï. Il faut noter que la vague de violence dans la région du Kasaï a causé des pertes en vies humaines et de déplacement massif des populations.

Christiane MUNOKI EKAMBO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici