Nord-Kivu : la première quantité du riz « avarié “ du PAM détruite à Butembo

0
150

Au Nord-Kivu, 5922 sacs du riz blanc appartenant au Programme Alimentaire Mondial-PAM seront détruits à dans la ville de Butembo. C’est ce samedi 25 avril que l’opération de destruction de ce Kit alimentaire a débuté au site de Matembe dans la partie Ouest de la ville en commune Vulamba, en présence de l’autorité urbaine, de la société civile, des représentants du PAM, de la presse et quelques habitants.

« Personnellement, je suis satisfait d’abord parce que nous avions épargné la population de ce riz [avarié, Ndlr] même le PAM ne savait pas que ce riz portait des imperfections, mais heureusement que le PAM a compris et a même financé cette activité par rapport aux préalables dont la location des tracteurs, la main d’œuvre et tout ce que vous voyez », déclare le maire de Butembo, Mbusa Kanyamanda, qui ajoute que cette activité sera clôturée ce dimanche.

Cette denrée alimentaire de 280 tonnes était destinée aux victimes d’Ebola dans les centres de traitement Ebola-CTE ainsi que leurs dépendants. Sur ce, la coordination urbaine de la société civile de Butembo invite les organisations humanitaires d’apporter leurs assistances ‘’pour soulager’’ la population victime des épidémies et de l’insécurité causée par des groupes armés locaux et étrangers.

« Nous appelons les organisations humanitaires à continuer de nous assister. Ce riz avarié devrait être consommé, mais voilà il vient d’être détruit alors que nous avons encore faim, que les organisations continuent de nous appuyer parce que nous traversons beaucoup de situations malheureuses, et elles ne seront contentes de nous voir mourir suite à la faim. Mais, elles doivent nous amener des produits alimentaires propres à la consommation humaine », lance la vice-présidente de la société civile de Butembo, Me Katungu Furaha.

A travers une correspondance adressée le lundi 23 mars au Représentant Pays du Programme Alimentaire Mondial (PAM) basé à Kinshasa, l’Office Congolais de Contrôle-OCC avait indiqué que leurs laboratoires spécialisés ‘’d’agro-alimentaires et microbiologiques’’ de Kinshasa ont approuvé les résultats des premières analyses effectuées en février dernier à Butembo, selon lesquelles, ce riz blanc était ‘’non conforme’’ à la consommation humaine, suite à la présence importante d’Escherichia Coli 0157.

Depuis Butembo, Djiress BALOKI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici