Nord-Kivu : le calme commence à prendre le dessus sur la colère des manifestants à Butembo

0
131

Après ces quasi 10 journées ville morte, le calme commence à prendre le dessus sur la colère des manifestants. Des activités socio-économiques ont repris timidement ce vendredi 16 avril à Butembo, au Nord-Kivu. Mais, un bon nombre des commerces sont restés fermés en dépit de la trêve des actions populaires.

Des manifestants, pour la plupart des jeunes exigeaient le « départ des casques bleus de la Monusco suite à leur inertie dans la sécurisation des civils », aussi la « paix dans la région de Beni et de l’Ituri ». Des actions qui ont à partir du lundi 5 avril entrainé la paralysie des activités scolaires, académiques et économiques.

Vendredi, un afflux d’opérateurs économiques a été observé au centre commercial. Beaucoup étaient assis devant les portes de leurs commerces fermés. D’autres par contre, travaillaient en guichet fermé pour servir les potentiels clients. Au marché central, des vendeurs et vendeuses des vivres et autres articles ont bravé la peur en étalant leurs produits.

Sur les artères principales de la ville, la circulation intense reprend peu à peu. La plupart des conducteurs par exemple, des moto-taxi exerçaient le transport en commun sans gilet de leurs associations. Dans le secteur éducatif, des écoles tant primaires que secondaires n’ont pas fonctionné. Dans certaines universités, les cours se déroulent normalement. Aucune manifestation n’a été rapportée sur l’ensemble de la ville ce jour.

De leur part, les organisateurs des actions anti-Monusco, notamment des associations des opérateurs économiques, des mouvements citoyens et d’autres corporations promettent s’exprimer après leur réunion d’évaluation de leur mobilisation populaire de 10 jours prévue pour le samedi sauf imprévue.

Djiress BALOKI ( correspondant au Nord-Kivu)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here