RD-Congo: des morts au vu et au su de tout le monde

0
96

La Monusco était sur le terrain dans les provinces et à Kinshasa avec toutes ses équipes afin d’observer les marches appelées par plusieurs organisations de la société civile dimanche 21 janvier.

Il y a eu des morts au vu et au su de tout le monde, au total 6 morts dont 2 femmes, toutes à Kinshasa. On a dénombré également 68 blessés sur l’ensemble du territoire et 121 personnes arrêtées, a déclaré Aziz thioy, chef du bureau conjoint des nations unies aux droits de l’homme en RD-Congo-BCNUDH-.

Ce dernier a donné ces précisions ce mercredi 24 janvier au cours du point de presse hebdomadaire en soulignant que les autorités RD-congolaises sont assez réceptifs. 90 personnes ont été libéré et on assistera à d’autres libération dans les prochaines heures a-t-il poursuivi. Pour étayer la véracité de son rapport, le BCNUDH souligne: » Nous partageons les informations avec la justice rdcongolaise pour mener les enquêtes et poursuivre les auteurs des tueries.

 » Le Bureau onusien des droits de l’homme soigne que rien n’indique qu’il y a une consigne générale du côté des autorités rdcongolaises pour tirer sur la population. Car selon Aziz, il a été noté une diversité des comportements du côté des forces de l’ordre soulignant qu’il y a des militaires qui se sont parfois interposés pour contenir la foule.

Il y a eu des manquements de part et d’autre affirme -t-il. Dans la commune de Ndjili, le Bureau conjoint souligne que des jeunes ont attaqué le commissariat de police. En outre, le bureau conjoint des nations unies aux droits de l’homme en RD-Congo appelle à la paix, au respect des lois et de la Constitution.

Christiane MUNOKI EKAMBO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici