RDC-Covid-19 : « chaque Université devrait réfléchir en interne pour « sauver » l’année académique en cours», déclare le professeur Budim’bani

0
297
François-Xavier Budim'bani, professeur en sciences de l'Information et de la Communication

« Attendre que la solution vienne d’en haut ou du Gouvernement nous bloquera tous et détruira irrémédiablement le peu d’acquis qui reste encore à sauvegarder », s’est indigné le professeur François-Xavier Budim’bani après  l’annonce du ministre de l’enseignement supérieur et universitaire, Thomas Luhaka  pour la reprise imminente des activités académiques dans les provinces non affectées par la pandémie à coronavirus. Dans sa note du 19 mai adressée aux présidents des conseils d’administration des universités, ISP, ISTAT et de l’AUIPA,  le ministre Thomas Luhaka instruit ces derniers à examiner les modalités pratiques devant permettre la reprise imminente des activités académiques.  De l’avis de François-Xavier  Budim’bani, professeur en sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Catholique du Congo, la réaction est du numéro 1 de l’ESU est très tardive et attentiste. « Dans une logique « décentralisée », au lieu de convoquer les Conseils d’administration, chaque Université devrait réfléchir déjà en interne et proposer les conditions pour « sauver » l’année académique en cours pour les finalistes et années terminales d’abord », déclare-t-il.  Ensuite, il sera question d’évaluer la situation des classes montantes qui peuvent terminer l’année en reportant les cours non finis à l’année académique prochaine. Pour le professeur François-Xavier, la peur de la pandémie et l’immobilisme sont des très mauvaises solutions.  Le professeur Budim’bani estime qu’il serait dans l’intérêt de tous de « vivre avec » la pandémie en prenant les meilleures précautions sanitaires possibles pour les étudiants et les membres académiques.

Sur recommandation du président Félix Tshisekedi, les écoles, universités,  instituts supérieurs officiels et privés ont été fermé sur l’ensemble du territoire national depuis 19 mars dernier pour lutter contre la propagation cette pandémie mondiale.

Journal des nations

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici