Report mini-sommet de Goma : le régime Tshisekedi subit un échec diplomatique

0
105
La sénatrice Francine Muyumba de la RDC
Initialement prévu pour le 20 septembre 2020 à Goma, à  l’est de la République démocratique du Congo (RDC), le mini- Sommet des chefs d’états Africains est reporté pour une date ultérieure.

Aux dernières nouvelles, comme pour combler un déficit diplomatique, un communiqué du Ministère des affaires étrangères de la RDC rendu public ce vendredi 18 septembre 2020 est parvenu au journaldesnations.net.

Ce communiqué stipule que le Ministère des affaires en charge des affaires étrangères de la République démocratique du Congo informe l’opinion tant nationale qu’internationale que le mini-sommet des chefs d’état et  de gouvernement qui devait avoir lieu le 20 septembre 2020 à Goma est reporté à une date ultérieure.

Et ceci, en raison des contraintes liées à la pandémie de la Coronavirus, souligne le présent communiqué.

D’après plusieurs sources, ce sommet qui devait être présidé par le chef de l’état congolais, Félix Tshisekedi Tshilombo a été rejeté par ses homologues d’autres pays pour plusieurs raisons.

Du côté de Kagame,  la République du Rwanda a adressé une correspondance au Ministère des affaires étrangères de la RDC pour faire part de l’indisponibilité de son pays à prendre part à ses assises.

 » Le Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale de la République du Rwanda souhaite informer à l’ estimé Ministre des affaires étrangères que son excellence Paul Kagame, président de la République du Rwanda, tout en appréciant fortement l’ initiative de cette rencontre et la pertinence des sujets prévus à l’ ordre du jour, voudrait privilégier un mini-sommet par vidéo-conférence à une date à convenir par les parties concernées », peut-on lire dans la correspondance du Rwanda adressée à la RDC.

« Compte tenu de la situation actuelle  de covid-19 ; une rencontre physique pourrait être envisagée en début d’année 2021″, l’autre phrase significative de ce communiqué.

En croire certaines indiscrétions, de l’autre côté,  le Président ougandais quant à lui n’a pas voulu venir à Goma non seulement considérant celle-ci comme étant proche du Rwanda mais aussi  craignant pour sa sécurité physique.

Le nouveau président Burundais ne serait  pas disposé à s’asseoir sur la même table que le Président Rwandais.

Du côté des acteurs politiques congolais, la question qui se pose est de savoir si avant de fixer ce rendez-vous, la Ministre des affaires étrangères de la RDC n’avait pas pris langue avec les pays concernés.

Dans le lot, on cite la sénatrice Francine Muyumba qui estime que l’approbation et l’ adhésion de tous facilite les rencontres de haut niveau.

« Le ministère des affaires étrangères n’avait-il pas eu l’aval des Chefs d’États de la région avant de convoquer un mini-sommet à Goma ? » s’interroge l’ancienne présidente de l’union panafricaine de la jeunesse.

Et de poursuivre : « Fixer les objectifs, est capital car les affaires étrangères sont l’image d’un pays ».

Foudre OTSHUDI

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici