Sud-Kivu/ Uvir: Situation tendue ce jeudi, assassinat d’un défenseur judiciaire à Uvira

0
270

La situation était tendue dans la ville d’Uvira ce jeudi 13 mai 2021 après l’assassinat d’un défenseur judiciaire par un major des forces armées de la République Démocratique du Congo.

Le major se disputait avec une professionnelle de sexe la nuit du mercredi 12 mai m 23 heurs. Les ayant entendues, le défenseur des droits est allez intervenir accompagné par son frère lorsque les policiers en patrouille les ont arrêtés et enfermés au cachot communément appelé « Mbwa Mabé » situé sur avenue Haut Congo.

Après un temps, le major qui était en tenue civile a été libéré avec son garde, il est allez prendre son arme et sa tenue et est rentré au cachot tirant ainsi à six reprises sur Rodrigue Haramba, un défenseur au Tribunal de Grande Instance (TGI) d’Uvira.

Suite à cette situation, très tôt le matin, la population s’est dirigée sur le lieu du meurtre, elle s’est procurée six armes en incendiant le dit cachot. C’est ainsi que les échauffourées ont débuter entre la police et la population qui réclamait justice en tirant des coups de balles en l’air.

Aucune perte en vie humaine n’a été enregistré lors de ces accrochages puisque la Société Civile Congolaise (NSCC) d’Uvira a réussi à récupérer les armes à temps et les a remises entre les mains du général de brigade.

De so côte la NSCC exige la tenue d’un procès en flagrance afin que l’auteur de cet acte soit jugé pour servir d’exemple à tous les autorités supérieures et autres hommes de troupes qui se donnent gâchette facile en tirant sur les paisibles citoyens.

Par ailleurs, la route nationale n°5 est restée barricadée toute la journée par les habitants de cette ville en colère en attente d’une reponse de l’auditorat supérieur millitaire de Bulavu pour l’organisation du procès.

Justine HULIKI NTAMWENGE ( correspondante au Sud-Kivu)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here