Sud-Kivu: Vive tension à l’UOB, les étudiants disent non à la majoration des frais de participation aux examens

0
367
Manifestations des étudiants à l'Université de Bukavu

Une vive tension s’est observée la matinée de ce mercredi 12 mai à l’Université Officielle de Bukavu (UOB). Les étudiants ont barricadé l’entrée de cette Université pour revendiquer la baisse des frais de participation aux examens.

Didier Kusimweray, porte-parole des étudiants de l’Université Officielle de Bukavu

Ces frais qui étaient fixé à 12 dollars américains pour la session de février et 10 dollars américains pour la session de juillet ont été majorés jusqu’à 30 dollars américains pour chaque session par le corps académique de l’UOB.

Les trente dollars américains exigés englobent les frais de la modernisation de la clinique universitaire, de construction, de bon fonctionnement des différentes facultés et les frais du logiciel UAT qui permet de contrôler les côtes des étudiants.

De ce fait, les étudiants en colère soutenus par leur porte-parole au niveau de la province du Sud-Kivu et de l’UOB, Didier Kusimweray et accompagnés par le collège des étudiants ont déclaré que quoique cette majoration soit fondée car devant faciliter le développement de l’université, malheureusement le moment n’est pas propice pour les percevoir, ont-ils souligné.

Ces derniers ont donc demandé aux autorités académiques de trouver une solution qui les arrange puisqu’il n’y a plus de temps à perdre vue que le coronavirus a perturbé le cycle normal des activités académiques.

De son côté le recteur de l’UOB, Muhigwa Bahananga Jean-Berckmans a rassuré dans un communiqué rendu public ce même mercredi qu’aucun centime n’a été ajouté dans les frais d’études affichés aux valves depuis mars 2021.

Il exhorte ainsi les étudiants à bien préparer leurs examens du premier semestre et d’être en ordre avec tous leurs frais de la dite session.

Justine HULIKI NTAMWENGE (Correspondante au Sud Kivu)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here