Togo: Enfin les journalistes togolais ont une assurance maladie 

0
76

Les journalistes sont des acteurs essentiels des processus d’information des citoyens. De nombreuses contraintes psychologiques, organisationnelles et physiques concernent la profession, d’intensité variable selon la nature du poste avec dans certains cas nécessite d’un fort investissement et engagement personnel du journaliste.

Mais, malheureusement les journalistes par manque de moyens ne font pas de bilan de santé ou ont du mal à se soigner une fois malade. Les décès récurrents de journalistes au Togo ces derniers mois porte à réflexion. De quoi interpeller plus d’un.

A compter de ce mercredi 14 avril, les journalistes employés togolais, sous initiative du Syndicat national des journalistes indépendant du Togo (SYNJIT) souscrivent désormais à une assurance maladie grâce à l’Institut National d’Assurance Maladie du Togo (INAM). Une remise symbolique des kits à la première vague de souscripteurs s’est déroulée ce mercredi 14 avril à Lomé.

L’Inam contractualise désormais avec les journalistes employés du Togo. Une aubaine qui devra faire du bien à la corporation.

Tout emploi qui n’a pas la protection sociale est un emploi précaire.La précarité n’étant pas une option dans un métier, le Synjit a décidé d’épargner ses syndiqués de cette précarité à travers une protection sociale. C’est dans cette optique que ce projet a été lancé et dont la réalisation est effective ce mercredi.

« Nous avions trouvés important de souscrire à l’assurance maladie de l’Inam pour nos syndiqués parce que, on ne vous informe de rien, les journalistes togolais vivent dans des conditions précaires, la plupart ne sont pas assurés et ne sont pas enregistrés à la CNSS. Face à cette situation, le Synjit a senti le besoin de souscrire à l’assurance maladie ses membres. C’est la concrétisation de ce projet qui s’est déroulé ce jour. C’est une satisfaction pour nous de voir ce projet se réaliser au grand bonheur de nos confrères », s’est réjoui Isidore Kouwonou, Secrétaire général du Synjit.

Pour cette première vague, plus d’une vingtaine de journalistes ont pu avoir leur kit d’assurance Inam . La liste de la seconde vague est déjà ouverte auprès du bureau national du Synjit.

Il faut rappeler que l’Inam est dans la logique de voir toutes les couches bénéficiées de la protection sociale d’où cette contractualisation de l’institution avec les journalistes togolais.

« Le journalisme à partir de cette assurance évolue vers un emploi décent. C’est le souhait de l’Inam. Nous souhaiterions que les services de l’Inam touche toutes les couches. A partir de là, il est normal que la contractualisation entre nous et les journalistes soit effective d’où cette protection sociale rendue possible à compter d’aujourd’hui » a confié Adomey Gilbert, Coordonnateur région de l’Inam.

Pour information, l’assurance maladie est un mécanisme solidaire de risque financier lié à la maladie. Cela permet au ménage de ne pas paniquer en cas de maladie et équilibre le risque financier lié à la maladie dans le ménage.

Francisco LAWSON 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here